News & Reviews

une batterie LFP de 53 kWh pour la future compacte électrique ?

94


Logo Tesla

Dans son Tesla Master Plan Part 3, Tesla aborde sa stratégie d’avenir, et notamment ses prochains véhicules. On y apprend la vision qu’a la firme des voitures compactes, ce qui pourrait dessiner les contours de la future Model 2.

Tesla a publié l’intégralité de son Master Plan Part 3 (à lire en intégralité ici). Celui-ci trace les lignes directrices de la marque pour les prochaines années. Il y avait déjà eu deux plans similaires, dont nous avions fait le bilan récemment. La firme d’Elon Musk aborde notamment sa vision de l’avenir en matière de flotte et de parts de marché.

Se basant sur les statistiques de ventes de voitures par segment, le constructeur montre ses ambitions en matière de ventes. Il explique que sur 1,4 milliard de voitures en circulation, près de 700 millions sont des compactes.

Pour le moment, Tesla n’est pas présent sur ce segment, puisque l’on attend toujours la sortie de la future Model 2. La compacte électrique devrait être disponible à un prix très compétitif, mais on ne sait encore rien de ce modèle.

Cependant, dans un tableau de son Master Plan Part 3, Tesla donne quelques indiscrétions possibles sur cette voiture. En effet, ces données expliquent les besoins en batteries et capacité par segment, et sur l’ensemble des ventes et du parc automobile.

Tesla explique qu’une compacte embarque un pack batterie de 53 kWh. De plus, la chimie LFP est considérée par la marque comme suffisante pour des autonomies courtes ou moyennes. On peut donc imaginer que cette configuration sera celle sur laquelle planche Tesla pour sa future compacte ‘zéro émission’.

Le contenu de l’ensemble du Master Plan Part 3

Dans le reste du Master Plan Part 3, il s’agit majoritairement de débats autour de l’énergie. Tesla cherche évidemment à participer à l’élimination définitive des énergies fossiles. La marque explique comment elle perçoit les technologies de génération d’énergie, mais aussi de stockage d’énergie.

Tesla dresse aussi le bilan de ses ventes avant d’aborder l’avenir de sa flotte et le sujet ci-dessus. La dernière partie du Master Plan concerne les besoins de la marque pour développer ses produits comme elle le souhaite.

Pour évaluer ses propres besoins, Tesla dresse le bilan des investissements sur la voiture, mais aussi sur l’extraction et la transformation de minerais, ainsi que sur la fabrication des batteries et leur recyclage.

Les deux derniers points sont les terres nécessaires pour créer de l’énergie, solaire comme éolienne. De plus, Tesla note aussi les quantités de matériaux nécessaires pour l’industrie automobile.


À lire aussi
Le Tesla Roadster 2.0 est-il mort et enterré ?



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus