News & Reviews

Volvo EX30 : tout d’un grand ?

41


Avec une montée en gamme évidente ces dernières années, il était crucial pour Volvo d’étoffer son catalogue avec des modèles plus accessibles. Avec l’EX30, la marque intègre justement l’un des segments en plus forte croissance. Un SUV urbain, premium, électrique… et configurable à la carte pour répondre précisément aux besoins et budgets de chacun. Un véritable condensé du savoir-faire scandinave, qui a tout pour séduire une nouvelle clientèle.

C’est le plus petit SUV jamais conçu par la marque, et pourtant il a tout d’un grand, ou presque. Cela commence évidement par le style, très épuré, conformément aux habitudes du constructeur. On retrouve aussi très clairement un esprit premium, au travers notamment des énormes jantes de 19 pouces qui remplissent bien les passages de roues. Ou encore de la nouvelle signature lumineuse en forme de « marteau de Thor » qui avait été inaugurée sur le vaisseau amiral EX90.

Même constat d’ailleurs à l’arrière, où l’on peut apprécier de nouveaux blocs optiques séparés du bandeau vertical. Une réinterprétation des codes Volvo. Globalement, cela ne fait aucun doute, côté look cet EX30 est clairement dans l’air du temps ! Mais c’est surtout ses proportions qui se révèlent intéressantes. Avec ses porte-à-faux ultra-courts et son empattement long, l’EX30 a tout pour offrir une excellente habitabilité. Un maximum d’espace à bord, dans un format le plus compact possible (4,23 m). C’est l’idée… Et malheureusement c’est aussi l’un des points décevants du modèle. Nous y reviendrons.
 

Bon à savoir : anticiper l’achat et la revente.

Il est possible de connaitre la valeur de revente ou de reprise de votre véhicule grâce à la cote auto Turbo de votre Volvo EX30, l’alternative à la côte Argus.

Toutes les valeurs de Volvo

Il est également intéressant de constater que l’on retrouve clairement les valeurs fortes de la marque. Et notamment son engagement en matière de sécurité et de respect de l’environnement. Volvo a beau appartenir au géant chinois Geely, pas toujours irréprochable dans ces domaines, on retrouve à tous les niveaux de la chaine de conception de cet EX30 une approche très écoresponsable.

En effet, l’ensemble des usines de production est alimenté par des énergies renouvelables, au même titre que le carburant utilisé pour le transport de fret maritime. Parallèlement, les matériaux recyclés se révèlent omniprésents dans la conception même de l’EX30. En détail, un quart de l’aluminium utilisé provient de recyclage, au même titre que 17% d’acier et 17% de matières plastiques. Ainsi, l’EX30 possède l’empreinte carbone la plus faible de tous les modèles produits à ce jour par le constructeur.

Quelques incohérences à bord

A bord d’ailleurs, cette approche vertueuse saute clairement aux yeux. Volvo propose quatre ambiances plus ou moins élégantes : lin, jean, laine ou matériau industriel d’aspect clairement recyclé. Chacun devrait y trouver son compte, avec une certaine originalité.

On remarque immédiatement aussi une épuration drastique de la planche de bord. Au point de renoncer au bloc d’instrumentation à la manière de Tesla. Malheureusement, Volvo n’a pas souhaité compenser ce manque par un système d’affichage tête haute. Et on se retrouve donc régulièrement à devoir tourner la tête vers le système multimédia central de 12,3 pouces pour connaitre ne serait-ce que la vitesse à laquelle on évolue ! 

Dans le même esprit, l’absence totale de bouton physique nuit clairement à l’ergonomie générale. La moindre action impose systématique de naviguer dans les menus et sous-menus. Que ce soit simplement pour régler la climatisation, ouvrir la boite à gant (située sous l’écran central) ou plus grave pour déclencher les feux de détresse. Etonnant pour un constructeur qui communique autant sur la sécurité.

Félicitations en revanche pour l’intégration d’une barre de son Harman Kardon à la base du pare-brise. Une idée ingénieuse pour libérer un maximum d’espace au niveau des portières, et réduire par la même occasion la quantité de câbles.

Mais à bord, la vraie douche froide concerne l’habitabilité aux places arrière, suffisante pour un adulte d’1,90 mètre, moyennant quelques contorsions pour franchir la portière, et de se tenir bien droit compte tenu de l’espace aux jambes tout juste acceptable. Pas mieux côté coffre, avec un volume de 318 litres en comptant l’espace situé dans le faux plancher. On se situe dans les valeurs basses de la catégorie. 
 

A la carte

La marque suédoise a toujours pour objectif de réduire à zéro le nombre de morts dans ses véhicules. L’EX30 ne déroge pas à la règle, avec ses nombreux équipements de sécurité et aides à la conduite. Parmi les nouveautés, on note une « alerte sortie sécurisée à l’ouverture d’une portière » qui émet des signaux visuels et sonores lorsque la portière est sur le point d’être ouverte devant un cycliste ou un autre usager de la route passant à proximité.

Et comme la sécurité n’a pas de prix, tout cela est proposé au même tarif qu’un modèle thermique équivalent. Le secret de l’EX30 : trois motorisations et une technologie de batterie adaptée à chaque besoin : « Lithium Fer Phosphate » de 51 kWh en entrée de gamme, avec un seul bloc électrique d’une puissance de 272 ch. 

Ou bien « Nickel, Manganèse, Cobalt » de 69 kWh pour une autonomie optimale. Il est alors possible d’opter pour deux moteurs électriques, développant une puissance combinée de 428 ch. De quoi en faire, la Volvo à l’accélération la plus rapide de tous les temps avec un 0 à 100 abattu en 3,6 s.

Un positionnement assez inédit

Mais pour cet essai, nous avons préféré opter pour la version de cœur de gamme, dotée de la batterie NMC. La plus polyvalente avec son autonomie de 480 km en cycle WLTP. Mais pas forcément la moins dynamique, avec son architecture propulsion.

Un choix intéressant au regard des sensations de conduites offertes par cet EX30, qui malgré son poids important (entre 1.841 et 1.963 kg) révèle un étonnant sentiment de légèreté. Tant en accélération pure, avec son 0 à 100 abattu en 5,3 s qu’au niveau du comportement, avec une agilité hors pair.

Un typage relativement inédit dans la catégorie, qui devrait lui permettre de cibler une clientèle plus jeune. Sans pour autant se montrer rédhibitoire pour les autres, grâce à un bon niveau de confort malgré ses grandes jantes optionnelles de 19 pouces.

Malheureusement, cela se paye au niveau de la consommation, constatée autour de 18,5 kWh / 100 km en moyenne. Heureusement, la batterie NMC dispose d’un autre atout : sa capacité de recharge, atteignant jusqu’à 22 kW en courant alternatif et 155 kW en continu (contre respectivement 11 et 135 kW pour la batterie LFP). Ainsi, il suffit que 27 minutes pour recharger la batterie de 10 à 80%. Cela commence à devenir très intéressant. 

Titre fiche technique

Fiche technique

Fiche technique

Modèle essayé : Volvo EX30 Single Extended Range
Dimensions L x l x h 4,233 x 1,837 x 1,549 m
Volume mini / maxi du coffre 318 – 611 – 904 litres
Empattement 2,65 m
Poids à vide 1.841 à 1.963 kg
Moteur électrique 272 ch
0 à 100 km/h 5,3 s
Batterie NMC 69 kWh
Autonomie annoncée 476 km (WLTP)
Tarif à partir de 41.700 euros



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus