News & Reviews

Volkswagen ID.7 Tourer : le constructeur dévoile son break électrique grande autonomie

11



Le constructeur allemand dévoile la version Tourer de l’ID.7, premier break électrique de VW qui promet jusqu’à 687 km d’autonomie, un volume de chargement en hausse et une recharge de 10 à 80% en moins de 30 min grâce à une interface 400 volts acceptant jusqu’à 200 kW de puissance. Une recette convaincante pour une routière électrique ? 

Présentée comme l’héritière de la Passat – toujours proposée au catalogue avec des motorisations thermiques -, la Volkswagen ID.7, que nous testions en novembre dernier en version berline, est désormais dévoilée dans sa version break. Les évolutions techniques sont contenues, mais le nouveau format de la carrosserie de cette Allemande mérite selon nous le coup d’œil, que ce soit au niveau du style ou des aspects pratiques qui en découlent. Côté design, même si c’est une affaire de goût, nous trouvons que cette carrosserie qui tend vers le shooting break tout à fait réussie… enfin, à la manière de Volkswagen.

Le constructeur n’est pas réputé pour prendre des risques en matière de design, préférant la sobriété qui, selon certains, se traduit souvent par une recette qui vieillit mieux dans le temps. Qu’en pensez-vous ?

Quoi qu’il en soit, à sa manière, l’ID.7 Tourer affiche un style moderne, bien proportionné, avec des porte-à-faux assez courts et une allure plongeante à l’avant comme à l’arrière. Il faut dire que livrée bi-ton que nous avons sous les yeux, avec sa ligne de toit argentée et noire, renforce l’impression d’une silhouette rabaissée.

Il est à noter que cet ID.7 Tourer affiche un CX de 0,24 pour une surface frontale de 2.45 m², ce que Volkswagen n’hésite pas à qualifier “d’extrêmement aérodynamique”. C’est dit !

Mêmes dimensions, mais avec plus de coffre

La ressemblance avec la Passat — elle aussi proposée en version break et avec qui elle partage d’ailleurs les chaînes d’assemblage — est flagrante. Côté dimensions, cette déclinaison Tourer reprend les côtes de la berline avec 4,96 m de long, 1,86 m de large hors rétroviseurs et 1,53 m de haut environ. L’empattement ne change pas avec presque 3 mètres (2,97 m) ce qui ne manque pas de libérer de la place dans l’habitacle.

À la proue comme à la poupe, on retrouve la signature lumineuse IQ.Light, se traduisant par une calandre habillée d’un bandeau lumineux, un logo éclairé ainsi que des phares matriciels LED (technologie Dynamic Light Assist) qui devraient offrir un confort visuel impeccable même de nuit.

À l’arrière, un bandeau LED traverse l’ID.7 de part en part pour une signature lumineuse qui ne devrait pas passer inaperçu sur la route. Volkswagen vous proposera même d’en rajouter une couche avec des feux à LED 3D, feux de stop à balayage ou encore des clignotants séquentiels.

Si les dimensions n’évoluent pas entre la berline et le break, les volumes de coffre sont naturellement revus à la hausse. En version dite “normale”, soit avec les dossiers des sièges arrière en position légèrement inclinée, le volume de chargement passe de 532 litres pour la berline à 545 litres pour la version Tourer.

En configuration cargo, soit avec les dossiers des sièges du rang 2 en position verticale, le volume de coffre augmente de 73 litres pour atteindre 605 litres. Enfin, baguettes arrière rabattues, le break propose un espace plutôt généreux de 1 714 litres, ce qui est 128 litres de plus, mais il est à noter que le plancher n’est pas parfaitement plat pour autant.

Certains ne manqueront pas d’apprécier la largeur de chargement qui est de 1 mètre entre les passages de roues, une longueur qui talonne les 2 mètres (1,95 m) ou encore la possibilité d’opter pour une trappe à ski accessible en abaissant l’accoudoir central en deux parties.

Deux configurations et une nouvelle batterie

Le nouvel ID.7 Tourer embarque également la motorisation électrique de dernière génération baptisée “APP550”. Un bloc intégré dans l’essieu arrière qui développe une puissance de 210 kW (286 ch) et un couple maximal de 545 Nm.

Ce qui change ensuite, c’est la capacité de la batterie, l’autonomie et la puissance de recharge. Ainsi, l’ID.7 Tourer Pro intègre une batterie d’une capacité nette de 77 kWh(82 kWh de capacité brute), tout comme la berline ID.7 Pro.

Une déclinaison Pro S permet à l’ID.7 berline et sa déclinaison Tourer de débarquer sur le marché avec un nouveau pack de cellules Lithium-Ion offrant une capacité nette de 86 kWh, soit 91 kWh en valeur brute. Le plus gros au catalogue du constructeur.
Selon les prévisions de VW, cette plus grande batterie permettrait à l’ID.7 Tourer Pro S d’atteindre une autonomie confortable de 687 km. Attention, ce n’est là qu’une estimation du constructeur puisque l’homologation n’a pas encore eu lieu.

Côte puissance de recharge, là aussi rien ne change. On retrouve le même réseau 400 volts avec une puissance maximale de 175 kW pour la batterie de 77 kWh et 200 kW pour la version 86 kWh. Ainsi, dans le premier cas, le 10 à 80 % de recharge prend environ 28 min contre 30 min pour la même recharge dans le second cas.

Outre la recharge rapide en courant continu, ces deux versions pourront profiter de charge AC sur borne type Wallbox en 7 kW et jusqu’à 11 kW pour la recharge sur un réseau triphasé.


Aucune autonomie n’est communiquée par Volkswagen pour l’ID.7 Tourer Pro et son pack 77 kWh. Les phases d’homologation nous permettront d’en savoir un peu plus, mais plus tard. La firme rappelle toutefois que la version berline ID.7 affiche, selon le cycle mixte, une consommation comprise entre 14,1 et 16,3 kWh/100 km. Volkswagen n’annonce pas encore les tarifs de l’ID.7 Tourer.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus