News & Reviews

Volkswagen est prêt à proposer en série des technologies de conduite autonome de niveau 4

11


Volkswagen pourrait devenir le premier constructeur européen à déployer des technologies de conduite autonome de niveau 4 sur des véhicules de série. Le groupe allemand a décidé d’intensifier sa collaboration avec Mobileye, une société israélienne spécialisée sur le sujet.

Bientôt des Volkswagen ID.Buzz autonomes de série

Les technologies de conduite autonome de niveau 4 sont considérées comme le saint-Graal par les acteurs de l’industrie automobile. Ce degré d’automatisation est tellement avancé qu’il permet aux voitures de maîtriser des situations de circulation urbaine très complexes. Même en ville et sans aucune intervention du conducteur. Le véhicule peut également conduire sans aucun humain à son bord. Volkswagen pourrait bien devenir le premier constructeur historique à déployer de telles technologies à grande échelle.

Après une phase pilote aux États-Unis et en Allemagne, le groupe allemand vient d’annoncer qu’il allait renforcer son partenariat avec Mobileye, une entreprise spécialisée sur la conduite automatisée. Selon Christian Senger, membre du conseil d’administration de Volkswagen et responsable des technologies de conduite autonome, « nous développons le premier véhicule de série à grande échelle entièrement autonome, et Mobileye nous aide à concrétiser cet objectif ».


À lire aussi
Voici ce qu’il reste de la capacité de la batterie d’une Volkswagen ID.3 après 100 000 kilomètres

L’accord entre Volkswagen et Mobileye couvre notamment le développement d’un système de conduite autonome destiné à l’ID.Buzz. La filiale Volkswagen ADMT (pour Autonomous Driving Mobility and Transport), sera chargée d’intégrer les nouvelles technologies sur la plateforme du van. Et le constructeur se dit aujourd’hui prêt à déployer ce processus à grande échelle, sur des modèles de série. Amnon Shashua, PDG de Mobileye, se réjouit de cette avancée pour le marché.

Le début de la démocratisation de la conduite autonome ?

Le patron de cette société israélienne précise que « grâce à nos programmes, le groupe Volkswagen fait avancer l’industrie en mettant une technologie avancée d’aide à la conduite alimentée par l’intelligence artificielle dans les mains des consommateurs du monde entier. Et en développant de nouveaux services avec des véhicules autonomes ». L’ID.Buzz équipé des technologies de conduite autonome de niveau 4 dispose de deux ordinateurs indépendants, de 13 caméras, et de 9 LiDAR développés par Luminar.

Le véhicule est connecté en permanence au cloud pour fournir aux autres véhicules autonomes des données provenant des usagers de la route. Notamment sur la circulation et d’éventuelles mises à jour des cartes en 3D. À l’avenir, les marques Audi, Bentley, Lamborghini et Porsche du groupe Volkswagen utiliseront également ces technologies. Un système de conduite autonome commun, basé sur les logiciels développés par la société Cariad, une autre filiale de Volkswagen.

Précisons que comme il s’agit d’une technologie Mobileye, elle ne sera probablement pas exclusive à Volkswagen. Cela signifie que d’autres constructeurs pourraient aussi produire des voitures électriques en série dotées du même système. Et cela, dans un avenir proche. Avec de telles technologies sur les routes, l’industrie automobile pourrait basculer dans une nouvelle ère. Il faut maintenant que la réglementation européenne s’adapte et autorise de tels véhicules à prendre la route.


À lire aussi
Volkswagen a reçu une énorme commande d’ID.Buzz

Des voitures électriques disposent déjà du niveau 4, mais…

En Chine, le premier modèle grand public doté d’une conduite autonome de niveau 4 est déjà commercialisé. Il s’agit du JiYue 01. Une voiture issue de la collaboration entre deux géants chinois : Geely et Baidu. Le JiYue 01 est par exemple capable de se garer tout seul, sur ordre de son propriétaire. Pour le moment, les capacités autonomes du véhicule ne fonctionnent « que » sur 90 % des autoroutes chinoises et dans trois grandes villes : Hangzhou, Pékin et Shanghai. Mais la marque vise 200 villes en 2024.

Peu d’autres constructeurs historiques développent pour le moment de telles technologies. Mercedes a déclaré cet été que l’EQE pourrait « recevoir des technologies de niveau 4 ». Mais dans les faits, les capacités du modèle sont plutôt limitées. La voiture allemande est capable de se garer toute seule, mais seulement deux parkings au monde sont compatibles : le P6 à l’aéroport de Stuttgart et celui du musée Mercedes, dans la même ville. Ce qui limite l’utilisation des fonctions automatisées.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus