News & Reviews

Voici le meilleur remède face à la hausse des prix de l’électricité au 1er février 2024

16


Encore méconnu il y a quelques années, l’abonnement EDF TEMPO tend à convaincre de plus en plus de consommateurs qui y voient un moyen de faire des économies sur leur facture. Et bien qu’il s’agisse de l’offre qui augmente le plus au 1er février 2024, elle reste la plus intéressante dans de nombreux cas.

Quand le prix des voitures électriques baisse, celui de l’électricité augmente ! Vous le savez, chaque année, le tarif réglementé de vente de l’électricité est généralement révisé à deux reprises, en février et en août. Mais depuis 2022, les hausses se font ressentir plus qu’à l’accoutumée. En cause, la guerre en Ukraine et l’explosion des cours de l’énergie. Heureusement, la mise en place du bouclier tarifaire par le gouvernement avait grandement aidé à limiter les factures. Reste qu’entre fin 2021 et début 2023, les ménages ont pu constater une augmentation de 46% du prix de base du kilowattheure (kWh). Aujourd’hui, le marché de l’énergie étant redevenu raisonnable, l’exécutif a décidé de mettre fin au bouclier en ré-augmentant progressivement certaines taxes, en particulier la TICFE, la taxe intérieure de consommation finale sur l’électricité. Conséquence directe, le prix de l’électricité augmente au 1er février, alors même que le prix de l’énergie diminue sur le marché du gros, faisant au passage le bonheur des fournisseurs d’électricité alternatifs non soumis au tarif règlementé.

Le point sur les nouveaux tarifs de l’électricité (février 2024)

Selon les propos de Bruno Le Maire tenus le 21 janvier dernier, « pour 97 % des ménages français, la hausse sera sous les 10 % », tout en précisant qu’il n’y aurait « pas d’autre hausse en 2024 » et que la « prochaine aurait lieu le 1er février 2025 ». Dans les faits, voici tous les nouveaux tarifs réglementés de l’électricité calculés par Selectra, issus des différentes options du tarif Bleu d’EDF destiné aux particuliers.

Si la hausse du prix du kWh de l’option Base est légèrement supérieure à 10 %, soit une variation similaire à la hausse précédente, on remarque surtout que contrairement à août 2023, l’option Tempo est celle qui augmente le plus. Cela s’explique par la nature même de la TICFE qui est une taxe perçue sur la consommation. On parle dans ce cas de droit d’accise. Cette taxe est fixe sur chaque kWh consommé, ce qui signifie que plus le kWh était bon marché, plus il subira une augmentation élevée en pourcentage, et inversement. Ainsi, le prix du kWh pour l’option TEMPO en heures creuses les jours bleus varie de +22,73 % quand celui pour l’option HP/HC n’augmente que de +9,76 %. A noter que pour arriver à ces conclusions, Selectra s’est basé uniquement sur une augmentation de l’accise. Autrement dit, les prix qui seront publiés au Journal Officiel le 1er février pourront légèrement varier, sans que cela n’influence les différentes tendances présentées ici. Intéressons-nous maintenant à l’impact de cette hausse dans le cas d’une recharge à domicile. 

Quelles conséquences sur la recharge d’une voiture électrique ?

La hausse du prix de l’électricité affecte tous les ménages français, mais les propriétaires de voitures électriques seront, à fortiori, particulièrement touchés. Une augmentation de 10 % représente logiquement un impact plus important sur la facture pour ceux qui rechargent leur voiture à domicile. Nous avons donc ressorti la calculette afin d’évaluer concrètement les conséquence de ces nouveaux tarifs.

Prenons pour exemple le Tesla Model Y, la voiture électrique la plus vendue en France en 2023, et même le véhicule le plus vendu en Europetoutes motorisations confondues. Dans sa version propulsion, sa batterie de 58 kWh utile (60 kWh en nominal) permet de parcourir environ 400 km sur un parcours mixte en conditions réelles. 20 000 km à l’année nécessitent ainsi 50 recharges complètes (soit 2900 kWh sans prendre en compte les pertes à la recharge). Dans ces conditions, voici un tableau récapitulatif des conséquences de l’augmentation sur les prix de la recharge, en fonction des différentes options du tarif Bleu d’EDF.

Le coût annuel de la recharge avec l’option Base s’élève ainsi à 730 € (58*50*0,2516), soit 3,65 €/100 km. À titre de comparaison, c’est 10,50 €/100 km pour un véhicule essence ayant une consommation de 6 l/100, et dont le prix du litre est à 1,75 € à la pompe. En termes de “plein”, on s’aperçoit qu’une recharge de 58 kWh coûte désormais 14,59 €, quand elle était auparavant de 13,20 €. C’est donc 1,39 € de plus. À la fin de l’année, cela représente une différence de près de 70 €, soit l’équivalent d’une dépense supplémentaire de 19 centimes par jour imputée à la voiture électrique.

Mais ce que l’on remarque aussi avec ce tableau, c’est que les variations sont identiques, peu importe l’option souscrite. Encore une fois, cela s’explique par la nature même de la TICFE. Ce qui est intéressant également, c’est de se demander ce qu’il se passerait en changeant d’abonnement aujourd’hui.

Des économies substantielles

Nous avions déjà consacré un article complet sur l’abonnement Tempo lors de la hausse d’août 2023. Si vous souhaitez avoir le détail de son fonctionnement ainsi que ses limites, n’hésitez pas à le consulter.

À lire aussi
Cet abonnement EDF méconnu permet d’économiser des centaines d’euros sur la recharge d’une voiture électrique

En ce qui nous concerne, regardons l’impact direct sur la facture si vous décidiez de modifier votre abonnement* en passant de l’option de base, à l’option Tempo. En reprenant l’exemple du Tesla Model Y parcourant 20 000km sur un an, le coût total à la fin janvier 2025 sera donc de 908 € (730 € de recharge + 178 € d’abonnement annuel). Comparons maintenant ce chiffre avec le coût obtenu en souscrivant l’option Tempo. Comme cette dernière possède des prix différenciés en fonction de la couleur des jours, considérons pour simplifier les calculs que les recharges sont réalisées de nuit et de manière régulière tout au long de l’année. On peut alors partir du principe que 41 recharges sont faites durant les heures creuses des jours bleus, 6 recharges durant les heures creuses des jours blancs, et 3 recharges durant les heures creuses des jours rouges.

En suivant ce planning, l’addition s’élèverait alors à près de 571 € (41x58x0,1296+6x58x0,1486+3x58x0,1568+183,96), abonnement inclus. Autrement dit, en changeant d’abonnement, non seulement vous ne sentez pas la hausse du 1er février (+70 €), mais vous réalisez même une économie de 337 € (908-571) sur la recharge de ce Tesla Model Y !

Le même exercice peut être réalisé pour comparer l’option Heure Creuse avec l’option Tempo. Dans ce cas, on arrive à une différence de 220 € en faveur de l’option Tempo. À noter que même en rechargeant durant les heures pleines des jours bleus et blancs, et durant les heures creuses des jours rouges, vous restez gagnant par rapport à l’option Heure Creuse avec recharge la nuit.

Ainsi, même si contrairement à la hausse survenue en août 2023, le tarif Tempo est celui qui augmente le plus,  il permet toujours de faire des économies par rapport aux autres options (jusqu’à – 37% sur le tarif de base dans l’exemple présenté). On peut néanmoins regretter qu’il perde un peu de son attractivité étant donné que c’est celui qui incite le plus à la sobriété en cas de forte demande sur le réseau électrique. Dans tous les cas, qu’attendez-vous pour y passer ?

 

* Pour les calculs présentés, nous nous sommes basé sur une abonnement 9 kVa de puissance.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus