News & Reviews

Voici la Renault 5 Cabriolet électrique que nous n’aurons (sans doute) jamais

7


Ne soyons pas naïfs : une version cabriolet de la Renault 5 e-Tech nécessiterait un coût de développement et de production vertigineux absolument inconcevable pour un tel modèle de niche. Mais ça n’empêche pas d’imaginer à quoi elle pourrait ressembler. 

Des Renault 5 et Super 5 découvrables, il y en a eu de toutes sortes, mais cela a toujours été plus ou moins sous-traité par des carrossiers indépendants de la Régie, que ce soit LM Sovra, Cleveland, EBS ou encore Gruau, sans aucun doute la plus version la plus connue puisque la « Belle-île » a été produite à plus de 700 unités.

Est-ce que ça sera encore possible aujourd’hui sur la base de la très attendue Renault 5 électrique dévoilée dernièrement au Salon de Genève ? Théoriquement, oui, puisque le toujours très actif Gruau, entre deux Tesla Model Y deux places, serait sans aucun doute à même d’en réaliser la production, mais, dans la réalité, la probabilité est extrêmement faible. Depuis quelques années, pour réduire les coûts de production, la tendance dans le monde de l’automobile va en effet vers la simplification des carrosseries proposées, ce qui met déjà en voie de disparition les modèles 3 portes, base incontournable d’une potentielle découvrable. De plus, la mode des coupés-cabriolet semble avoir disparu aussi vite qu’elle est arrivée.

Mais cela n’empêche pas de rêver, parce que rouler à l’air libre dans le silence et l’absence de gaz d’échappement seulement offerts par une voiture électrique est une sensation véritablement extraordinaire, et c’est exactement ce que Theottle, un magicien du pinceau numérique, a voulu réaliser.

Ainsi, les portes arrière disparaissent et leurs homologues à l’avant sont prolongées sans que l’empattement change. La découpe du pavillon pour laisser la place à une capote souple (avec lunette apparemment en verre, s’il vous plaît) nécessite ensuite de redessiner les feux arrière ainsi que le couvercle de coffre.

 

L’ensemble paraît étonnamment naturel par sa simplicité et son élégance, même avec la capote relevée, ce qui rend d’autant plus frustrant que le projet ne reste qu’à l’état virtuel. Cependant, tout n’est peut-être pas perdu : la Mini Cooper Electric et la Fiat 500e, les rivales évidentes de la R5 avec leur approche néo-rétro “populaire” (notez les guillemets), ont bien eu droit à leur version décoiffante (d’accord, la première un peu plus que la seconde) donc gardons peut-être espoir, même si la Britannique et l’Italienne avaient justement comme avantage initial leurs trois portes de série.


À lire aussi
Mini Cooper SE Cabriolet : quelle différence de consommation avec et sans capote ?





Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus