News & Reviews

Utilitaire électrique – Le Ford e-Transit est-il en train de sauver le monde ?

96


En 2022, Ford a secoué très fort le monde de l’utilitaire électrique en sortant l’e-Transit, devenant du jour au lendemain le plus polyvalent, confortable, efficient et performant de sa catégorie. Un an plus tard, c’est déjà l’heure de faire un premier bilan.

L’année dernière, le Ford e-Transit a marqué un tournant dans le monde de l’utilitaire électrique en s’affranchissant enfin de la seule fonction de « livraison du dernier kilomètre » qu’on attribuait exclusivement à ce dernier jusque-là. Presque une tonne de charge utile et 9,5 m³ de volume de chargement pour la version 3,5 tonnes L2H2 est déjà un bon début en matière de chiffres, mais c’est le reste de la fiche technique qui fait la différence.

L’e-Transit s’est en effet généreusement servi dans la banque d’organes du Mustang Mach E avec à la clé 269 ch et 430 Nm envoyés aux roues arrière et alimentés par une batterie d’une capacité utile de 68 kW, une charge à 11 kW en AC et 115 kW en DC et une autonomie WLTP annoncée de 317 km. L’imminente nouvelle génération de Mercedes eSprinter aura probablement son mot à dire à ce sujet, mais cela permet à l’utilitaire à l’ovale de faire office de référence actuelle dans le segment électrique, votre serviteur ici présent ayant même pu déménager sans encombre à son volant de Paris à Strasbourg l’année dernière pour s’en convaincre après une première tentative cauchemardesque en Peugeot e-Boxer.


À lire aussi
On déménage en van électrique : grosse galère !

Voilà donc maintenant un an que les premiers e-Transit ont pris la route et il peut déjà être considéré comme un succès historique puisqu’il représente à lui seul 61 % du marché de l’utilitaire électrique, ce qui pousse le constructeur à revoir ses ambitions à la hausse, prévoyant de faire passer la production annuelle à 38 000 unités.

De plus, la télémétrie de son remarquable programme Ford Pro permet de faire un premier bilan statistique précis de ce que passer d’un utilitaire thermique à un électrique représente. Ainsi, les 6 500 modèles en circulation aux États-Unis et au Canada depuis février 2022 ont parcouru un total de 19 millions de kilomètres sans émission, ce qui a permis de ne pas relâcher dans l’atmosphère le produit de la combustion de 2,8 millions de litres de gazole. En prenant en compte sa construction, Ford estime que, sur l’ensemble de sa vie, l’e-Transit aura ainsi une empreinte CO2 réduite de 57 % par rapport à un équivalent thermique.


À lire aussi
Ford E-Transit Custom : le fourgon 100 % électrique et plus connecté que jamais



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus