News & Reviews

une technologie de suspensions actives révolutionnaire dévoilée

83



Allant au-delà de la suspension pneumatique réglable en hauteur et de l’amortissement adaptatif habituels, ce nouveau système Tesla intègre des vérins électriques pour contrôler directement le mouvement des roues.

Le nouveau système de suspension active de Tesla de prochaine génération a été révélé dans un nouveau brevet et représente une avancée pour la technologie de suspension de l’entreprise d’Elon Musk. C’est le site CarBuzz qui en a découvert les détails auprès de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (WIPO) et qui montre que la nouvelle suspension sera beaucoup plus sophistiquée que l’actuelle de conception pneumatique.

Depuis le lancement de cette dernière, de nombreux constructeurs automobiles ont amélioré leurs systèmes de suspension adaptative avec un contrôle actif de la position des roues. Au lieu de simplement relever ou abaisser la suspension ou de changer les taux de ressorts et d’amortisseurs selon des valeurs prédéfinies, ces systèmes de nouvelle génération sont capables de déplacer continuellement les roues vers la position la plus avantageuse afin de compenser au mieux les irrégularités de la surface de la route.


À lire aussi
Témoignage vidéo – Pourquoi Alexandre a choisi une BMW i4 et non pas une Tesla Model 3

Ce nouveau brevet Tesla vise à faire exactement la même chose en modifiant dynamiquement la longueur de la tige de l’amortisseur en fonction des conditions de surface actuelles et attendues de la route. Situé dans la tête de l’amortisseur, un moteur de vérin utilise une transmission par courroie pour tourner une vis filetée connectée à la tige de la suspension, ce qui en modifie la longueur en déplaçant le point de montage supérieur vers le haut ou vers le bas, permettant ainsi un contrôle actif sur la position des roues.

De tels systèmes de contrôle de position des roues actionnés électriquement ont déjà été évoqués depuis des décennies, mais leur limite a toujours été qu’ils ont besoin de beaucoup d’énergie électrique pour fonctionner. Cependant, même si la batterie d’une Tesla dispose de suffisamment de puissance pour accomplir cette tâche, les moteurs électriques qui alimentent les suspensions réglables ici sont aidés par des ressorts et des amortisseurs passifs conventionnels montés en série afin de réduire une partie des pertes dues à la charge ou aux frottements générés.

Comme pour toutes les nouvelles avancées technologiques, le système de contrôle est un composant clé de cette nouvelle conception de suspension. Les données analysées par le système sont issues de capteurs de vibration, d’accéléromètres, de capteurs de position des roues et de capteurs de tangage et de roulis et seront enrichies par la collecte de données de la flotte de Tesla qui donnera des informations sur les conditions routières plus loin sur le trajet.


À lire aussi
Essai – Tesla Model X Plaid : six places pour l’espace

Il est également probable que des caméras balaient la surface devant le véhicule pour aider à prédire les positions optimales des roues et d’autres réglages de suspension pendant la conduite, de manière similaire au système E-Active de Mercedes ou l’Active Scan de DS. En plus de la gestion de la hauteur de conduite et de l’amortissement de la suspension, cela permettra au nouveau système de détecter à l’avance les nids de poule, les crêtes et les ornières et de rétracter en réponse la roue affectée dans son logement, réduisant ainsi l’intensité de l’impact. Les longueurs de tige de suspension ajustables dynamiquement permettront par ailleurs au véhicule de contrer le roulis sans modifier la fermeté et d’éliminer le tangage et le cabrage lors de l’accélération et du freinage.

Il était temps que Tesla se mette à jour dans ce domaine : à l’heure actuelle, les Model S et Model X utilisent un système de suspension adaptatif pneumatique désormais assez conventionnel, permettant de faire varier hauteur de conduite ainsi que rigidité. C’était à la hauteur de la concurrence lorsque ces deux modèles ont été lancés, mais c’était respectivement en 2012 et 2015.

Source : CarBuzz



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus