News & Reviews

Une recharge domestique automatiquement moins chère avec Mitsubishi

16


Mitsubishi Eclipse Cross

A part rouler dans une Mitsubishi rechargeable et posséder un smartphone, pas besoin d’un matériel coûteux pour recharger moins cher à la maison. Le constructeur et ses partenaires montrent le chemin à suivre.

A savoir pour bien comprendre la démarche

Si Mitsubishi Motors ne s’illustre pas aujourd’hui avec ses véhicules électriques, le constructeur montre cependant depuis une bonne dizaine d’années une constance à vouloir développer des systèmes intelligents autour des batteries de traction. C’est d’autant plus remarquable de s’appuyer pour cela sur ses modèles hybrides rechargeables que sont l’Eclipse Cross PHEV et l’Outlander PHEV.

La capacité énergétique du pack lithium de ce dernier ne dépasse pas encore à ce jour les 20 kWh. On attendrait une telle pugnacité sur ce sujet de la part de marques qui jonglent facilement avec des chiffres au-delà des 60 kWh.

Une chose à savoir : depuis des années, Mitsubishi Motors qualifie étonnamment d’électriques ses hybrides rechargeables, que ce soit en interne ou dans nombre de ses communiqués et présentations de presse. De futurs modèles vraiment débarrassés du moteur thermique sont cependant bien programmés pour les années à venir. Ce qui devrait rendre les actuels travaux du constructeur japonais d’autant plus intéressants, pouvant entraîner à sa suite d’autres groupes automobiles.

Le smartphone comme outil principal

Comment Mitsubishi Motors compte-t-il permettre aux utilisateurs de ses modèles branchés de recharger moins cher chez soi ? Tout simplement en passant par un smartphone pour indiquer l’heure approximative à laquelle le véhicule devra repartir de la maison avec une batterie pleine d’énergie. Cette information va servir à chercher et trouver les plages horaires les moins chères pour régénérer le pack.

Le fournisseur d’électricité est forcément dans la boucle. Imaginez un tel système en France les jours rouges pour les électromobilistes qui sont abonnés au tarif Tempo d’EDF. Automatiquement, la recharge pourrait alors ne coûter que 12,96 centimes d’euro le kilowattheure au lieu de 75,62 centimes dans la situation la plus extrême.

Pour l’instant, le système développé par Mitsubishi Motors en est au niveau de la preuve de concept pour le Japon. Deux autres entreprises jouent également un rôle principal dans le programme. Tout d’abord le fournisseur d’énergie MC Retail Energy, ainsi que la société Kaluza qui fournit des solutions logicielles innovantes dans le domaine de l’énergie, par exemple pour la recharge intelligente des véhicules électriques. A noter que ces deux entreprises sont déjà proches d’une façon ou d’une autre de Mitsubishi Corporation.

Principe

Avec leur démonstrateur, les partenaires entendent « vérifier la viabilité commerciale de ce qui serait le premier service de recharge intelligent du Japon tirant parti des technologies connectées des véhicules électriques ». Ce à quoi nous ajouterons de notre propre chef pour être plus précis : « …et hybrides rechargeables ».

Concrètement, comment ça marche ? L’utilisateur d’un VE ou d’un PHEV utilise une application smartphone pour définir quand il souhaite utiliser son véhicule avec une batterie rechargée. Cette information est communiquée à la plateforme de Kaluza chargée d’optimiser la recharge. Tenant compte aussi des plages tarifaires les moins coûteuses du fournisseur d’électricité, le partenaire transmet ses directives à Mitsubishi via le cloud. Les instructions sont envoyées de la même manière au véhicule. S’il est bien branché à la borne domestique, la recharge peut être exécutée selon ces conditions.

Recharger moins cher chez soi avec Mitsubishi

Ce fonctionnement implique un dialogue également entre Kaluza et, ici, MC Retail Energy. Mais aussi une souscription de la part de l’automobiliste au service spécialement développé pour ce programme par le fournisseur d’électricité. Simple, cette architecture dispense d’ajouter un quelconque équipement supplémentaire, pas même une borne domestique intelligente. Ce qui est de nature à réduire la dépense initiale du client.

Vers une commercialisation du service

Les données collectées au cours du programme vont ensuite être exploitées pour affiner le service qui devrait être proposé aux utilisateurs de véhicules électriques et hybrides rechargeables. L’idée est de réduire le plus possible les coûts afin de « créer un environnement de recharge plus attrayant ». Le constructeur japonais travaille depuis un an avec Kaluza. Ce dernier est une filiale du fournisseur de services énergétiques OVO Group basé au Royaume-Uni, et dans lequel Mitsubishi Corporation a acquis une participation de 20 % en 2019.

« A mesure que l’adoption des véhicules électriques augmente, la recharge intelligente jouera un rôle essentiel dans la gestion de la charge du réseau et dans la simplification de l’expérience client », assure Scott Neuman, PDG de Kaluza. Son entreprise est aussi engagée dans une démarche similaire outre-Manche.

Au Japon, MC Retail Energy apparaît de son côté comme un pionnier en tarification dynamique de la recharge des véhicules électriques à la suite d’un programme lancé par le ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (METI). L’un des projets entrepris par le fournisseur d’énergie dans ce cadre vise à parvenir à une recharge domestique de nuit gratuite.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus