News & Reviews

une caravane pour véhicule électrique garantie sans perte d’autonomie

102


Lightship L1

Partant d’une feuille blanche, la start-up américaine souhaite réinventer la caravane dans l’univers de la voiture électrique. Voici la caravane censée ne pas nuire à l’autonomie du véhicule qui la remorque.

Le remorquage d’une caravane peut rester un handicap pour les véhicules électriques, puisque cette masse tractée et peu aérodynamique vient sévèrement gréver l’autonomie du véhicule de base. Avec des arrêts multipliés à la clé. Les fondateurs de Lightship ont fait leurs armes en matière de véhicule électrique chez Tesla ou Proterra. Ils sont partis de trois idées principales :

  • L’industrie de la caravane n’a pas fondamentalement évolué en plusieurs décennies
  • Le passage à l’électrique n’empêchera pas les clients de vouloir voyager avec leur caravane
  • 1 foyer américain (USA) sur 10 possède un véhicule de loisirs (caravane ou camping-car)

Caravane à géométrie variable

Le marché est donc d’envergure, et les deux compères ont décidé de faire quasiment table rase du passé. Cela se voit dans l’aspect de la Lightship L1. Une caravane pouvant accueillir 6 personnes, profilée et largement vitrée. Mais tout n’est bien entendu pas dans le style, puisque la L1 est aussi à géométrie variable. Avec sa zone cuisine extensible d’abord, mais aussi avec une hauteur qui varie ainsi selon l’usage. Pour camper et accueillir des adultes debout, elle mesure 3,05 m de haut. Mais pour rouler, son toit s’abaisse pour s’aligner plus ou moins à celui du véhicule de remorquage le plus courant aux États-Unis, le pick-up : 2,10 m de haut.


À lire aussi
Roadtrip en voitures électriques avec des caravanes : une galère, vraiment ?

Caravane solaire et électrique

La L1 peut en prime être qualifiée de caravane solaire et électrique. Les zones non vitrées sont ainsi largement couvertes de panneaux solaires, avec une puissance totale de 3 kW. Selon Lightship, cette puissance est suffisante pour alimenter la caravane en camping, ou même partiellement recharger votre véhicule électrique. Et quand la caravane est garée à la maison, elle peut servir pour alimenter le réseau domestique.

Pour limiter, et même annuler, son impact sur le véhicule tractant, la Lightship L1 embarque 80 kWh de batterie (technologie et fournisseurs inconnus à ce jour). Mais ces batteries ne viennent pas simplement compléter celle du véhicule principal, puisque la L1 dispose également de ses propres moteurs. Ainsi, elle se propulse elle-même, uniquement guidée par le véhicule auquel elle est attelée… Lightship précise que certains véhicules thermiques ont même vu leur consommation diminuer…

Bien entendu, tout n’est pas rose. En effet, lors des arrêts pour recharger, il faudra charger le véhicule… et la caravane avant de continuer sa route.  Et le prix ? La L1 débute à 125000 dollars. Ce qui sur le marché américain la positionne sur un marché haut de gamme face à Airstream au style radicalement différent.

Mais contrairement aux déclarations de ses fondateurs, l’industrie de la caravane se préoccupe déjà du sujet de l’électrique. Nous avons récemment vu des propositions très proches de la part d’Airstream justement, ou en Europe chez Dethleffs.


À lire aussi
Roadtrip en voitures électriques avec des caravanes, la suite : de débutant à pro du camping !



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus