News & Reviews

Une alliance entre Nissan et Honda pour mieux concurrencer les voitures électriques chinoises ?

8


Nissan et Honda pourraient s’allier afin de faire des économies d’échelle et peser davantage face aux géants sur le marché de l’électrique. Les deux entreprises japonaises cherchent à contrer les fabricants chinois et en particulier BYD.

Bientôt une alliance Honda/Nissan ?

Deux piliers de l’industrie automobile japonaise, Honda et Nissan, pourraient se rapprocher. En effet, le média Asia Nikkei rapporte que les deux constructeurs ont entamé des discussions pour envisager le développement d’une plateforme commune pour les véhicules électriques. Des sources internes chez Nissan ont indiqué que les firmes japonaises pourraient également unir leurs forces pour produire un moteur électrique en commun.

Par la suite, Honda et Nissan aimeraient pousser cette collaboration jusqu’à l’achat conjoint de batteries. Il est également question de mutualiser les compétences des équipes pour collaborer dès la phase de conception des modèles électriques. Cette stratégie de rapprochement vise en premier lieu à réduire les coûts. Mais Nissan et Honda cherchent aussi à contrer la montée en puissance des acteurs chinois.


À lire aussi
Douze géants japonais s’allient pour contrer la suprématie de la Chine sur les voitures électriques

Le géant BYD fait beaucoup de mal aux constructeurs historiques dont font partie les deux japonais. La firme de Shenzhen fabrique ses propres composants en grande quantité, notamment les batteries. Ce qui lui permet de faire des économies et de gagner en compétitivité sur le marché. En 2023, la Chine est même passé devant le Japon pour devenir le premier pays exportateur de voitures au monde.

Les constructeurs japonais sont à la ramasse sur l’électrique

La réalité est que les constructeurs automobiles japonais ont été lents à passer des modèles hybrides aux électriques. Au Japon, les modèles électriques ne représentent que 2 % des ventes quand ils sont à 20 % en Chine. Et les constructeurs chinois prévoient d’étendre leur présence à travers le monde.

En France, Nissan ne commercialise que trois modèles 100 % électriques : la Leaf, l’Ariya et le Townstar. Honda a stoppé la production de sa petite Honda e et ne propose donc plus que l’e:Ny1. Les deux japonais veulent combler leur retard.


À lire aussi
CES 2024 – Honda lance enfin sa révolution électrique avec deux concepts

Le partenariat envisagé entre Nissan et Honda pourrait donc permettre de mettre en commun les ressources des deux constructeurs afin de mieux rivaliser en termes de coûts. Il ne faut toutefois pas oublier que Nissan est allié à Renault, et que les prochains modèles électriques de Nissan prévus chez nous auront des bases communes avec des françaises.

Honda et Nissan vont réduire leur production en Chine

En parallèle, Nissan et Honda se préparent aussi à réduire leur capacité de production en Chine. Les deux constructeurs ne s’en sortent plus face aux marques locales. Nissan prévoit par exemple de réduire ses capacité de production en Chine de 30 %. Et Honda de 20 %. Dans les années 2000, les constructeurs automobiles japonais avaient tissé plusieurs partenariats avec des entreprises chinoises afin de former des co-entreprises.

Mais depuis, les marques chinoises ont acquis les technologies et le savoir-faire des fabricants japonais. Elles ont perfectionné leurs compétences et sont aujourd’hui capables de reprendre la main. En 2023, les constructeurs chinois ont vu leur part de marché atteindre 56 % en Chine. Un record historique ! Le retard accumulé par Honda et Nissan sur l’électrique les met donc aujourd’hui dans une position délicate en Chine.

Avis de l’auteur

Les constructeurs japonais sont à la traîne sur les voitures électriques. Le Japon est en train de revivre la même situation que dans les années 2000 et 2010 sur le marché des téléviseurs. À l’époque, les fabricants japonais n’ont pas voulu s’aligner sur les évolutions technologiques et l’arrivée des écrans LCD et OLED. Les géants du secteur ont pris beaucoup de retard, ils ont tenté de fusionner, mais cela n’a pas suffit. Ne serait-ce pas exactement ce qu’il se passe actuellement dans l’industrie automobile ? Nissan, Honda et Toyota semblent vraiment largués sur le marché des voitures électriques. Ils ont largement misé sur les motorisations hybrides et n’arrivent pas à passer à autre chose. Je pense que c’est déjà trop tard.




Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus