News & Reviews

Un youtubeur raconte ses déboires avec le Tesla Cybertruck

11


Le youtubeur américain Dennis Wang a récemment publié une vidéo dans laquelle il raconte son voyage de 2 150 km en Tesla Cybertruck. Il a voulu mettre le pick-up électrique à l’épreuve. Résultat : l’autonomie n’est (pour le moment) pas au rendez-vous.

Un trajet de 2 150 km avec un Cybertruck Foundation Series

Dennis Wang tient une chaîne Youtube consacrée à Tesla : DennisCW. Dans sa dernière vidéo, il raconte son voyage de 27 heures entre Austin, au Texas, et le parc national de Joshua Tree, en Californie. C’est le premier test (à notre connaissance) du Tesla Cybertruck sur une si longue distance depuis sa commercialisation le 30 novembre 2023. Le modèle promet 400, 547 ou 515 km d’autonomie en fonction de la version choisie.

Le youtubeur américain a déclaré à Business Insider que s’il a effectivement apprécié le voyage à bord du Cybertruck, il a tout de même rencontré quelques problèmes en cours de route. Autonomie insuffisante, difficultés de recharge et défaillance du système d’info-divertissement de Tesla. Il a au moins le mérite d’être l’un des premiers conducteurs à avoir documenté un voyage à travers le pays à bord du pick-up.

Wang a opté pour la version Foundation Series, une série limitée du Cybertruck. Dans cette configuration, le modèle dispose d’une transmission intégrale, développe une puissance de 845 ch et peut parcourir 515 km (sur le papier en tout cas). Vitesse maximale : 209 km/h. Le vidéaste a déclaré que ce Cybertruck était « la Tesla la plus confortable que j’ai jamais possédée, mais en termes d’efficacité, ce n’est pas la même histoire ».

Une autonomie qui pose problème

Selon lui, le pick-up électrique a manqué d’autonomie. Il explique avoir été obligé de « s’arrêter souvent en chemin ». Wang était même très loin des 515 km promis par le constructeur. Il précise avoir eu l’impression « que l’autonomie était quasiment réduite de moitié ». Si c’est réellement le cas, c’est inquiétant. Avec son ami, Dennis Wang a été obligé de s’arrêter 12 fois au cours de son voyage de 2 150 km.

Ce qui représente à peine 180 km parcourus entre les charges. C’est peu. Wang précise qu’il devait s’arrêter « toutes les une à deux heures pour recharger ». Les arrêts ont transformé ce qui aurait pu être un voyage de 20 heures en un voyage de 27 heures. Le youtubeur américain concède que les températures plus fraîches du Texas et sa tendance à rouler vite n’ont pas joué en faveur du Cybertruck, mais quand même.


À lire aussi
Le Tesla Cybertruck est-il un véhicule dangereux ?

Il dit avoir constaté une amélioration de l’autonomie quand il est arrivé en Californie, là où les températures étaient plus modérées. Il a également déclaré que le fait de fermer le couvercle qui recouvre l’arrière du camion a contribué à améliorer l’autonomie du Cybertruck. Malheureusement, il n’est pas le premier à soulever des problèmes d’autonomie ou de recharge sur le dernier modèle de Tesla.

Les superchargeurs Tesla pas encore parfaitement adaptés

Un autre youtubeur a pointé du doigt les mauvaises performances de charge du pick-up électrique. Branché sur un superchargeur V3, capable de délivrer une puissance de 250 kW, le Cybertruck a une courbe de charge relativement faible. À 40 %, la voiture n’encaisse plus que 150 kW. Pour passer de 14 à 90 %, le pick-up aura eu besoin de 50 minutes. Là aussi c’est assez éloigné des promesses de Tesla.

Si on devait défendre le Tesla Cybertruck dans l’exemple de Dennis Wang, on pourrait citer cette étude réalisée en 2023 par Recurrent Auto qui a révélé que de nombreux véhicules électriques « perdaient 30 % de leur autonomie par des températures inférieures à zéro ». C’était le cas au Texas au moment où l’expérience a été réalisée. Wang a aussi rencontré une difficulté totalement inattendue au moment de la recharge.


À lire aussi
La production du Cybertruck peut-elle causer la perte financière de Tesla ?

Lorsque le youtubeur s’est arrêté pour utiliser les superchargeurs de Tesla, beaucoup ne semblaient pas avoir été conçus pour la taille imposante du Cybertruck. Il précise qu’il fallait parfois « reculer le plus possible pour que le câble arrive à destination, et parfois il était à peine assez long pour se brancher sur la voiture ». Tesla va donc devoir faire évoluer ses stations de recharge.

Une qualité de construction inégalée sur le Cybertruck

Mais ce n’est pas tout : le système d’info-divertissement du Cybertruck a fait défaut à Dennis Wang. L’écran est devenu noir pendant 12 heures. Selon le youtubeur « l’écran semblait toujours réagir, mais il n’était plus rétroéclairé ». Le conducteur a donc dû se fier à l’application Tesla pour contrôler certaines fonctions du véhicule. Autant dire que cela n’a vraiment pas dû être pratique.

Malgré ces (nombreux) problèmes rencontrés en cours de route, Wang assure avoir apprécié l’expérience. Il retient notamment « l’habitacle spacieux et le confort du véhicule » et précise que c’est « un pick-up fantastique ». Pour lui, la qualité de construction place le Cybertruck parmi les meilleurs modèles de Tesla. Les défauts liés à l’autonomie, la recharge et le système d’info-divertissement seront améliorés au fil de l’eau.


À lire aussi
Le designer de la DeLorean défend le Tesla Cybertruck !



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus