News & Reviews

un pas en arrière pour l’électrique?

9


La présidente de la Métropole d’Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal, a annoncé, dans une interview accordée au média “La Tribune dimanche”, qu’elle ne mettrait pas en place l’interdiction des véhicules Crit’Air 3 d’ici 2025 dans le centre-ville de Marseille.

La ville de Marseille a mis en place des restrictions ZFE en 2022, en interdisant dans son centre les véhicules Crit’Air 5 et non classés. Puis, elle a interdit les Crit Air 4 en 2023. Elle avait prévu d’enchainer rapidement avec les véhicules Crit’Air 3.

“J’ai décidé de ne pas mettre en application le Crit’Air 3, qui devait entrer en vigueur le 1ᵉʳ janvier 2025 à Marseille.”, a déclaré la présidente. “Je le reporte sine die. Il faut du temps, il faut être plus tolérant.”

Martine Vassal a donc pris la responsabilité de repousser cette échéance, estimant que la transition est trop brutale pour les habitants de la métropole marseillaise. L’interdiction des Crit’Air 3 était très critiquée alors qu’à Marseille le taux de pauvreté est de 26 % contre 17,6% au niveau national en 2018.

Les véhicules particuliers émettant des émissions moins élevées (Crit’air 3, 2, 1 ou 0) nécessitent un coût d’achat supplémentaire, et la présidente de la métropole a pris conscience qu’il risque d’entraîner une grande difficulté pour les ménages marseillais devant se soumettre à cette législation annoncée par la ZFE. 310 000 foyers auraient été touchés par cette restriction des Crit’Air 3 en 2025.

Avant d’entreprendre cette transition énergétique, il semble nécessaire d’accompagner les foyers marseillais pour leur permettre de s’y préparer correctement.


À lire aussi
Le Jamais Content – Les ZFE sont aussi des ZMF, des zones à mauvaise foi

La présidente de la métropole avait pourtant décidé de mettre en place des aides, permettant une facilitation d’achat de véhicules électriques ou au moins, de véhicules à faibles émissions (Crit’air 1 ou 0). Lors de ses vœux à la presse du 8 janvier 2024, elle avait annoncé : « Tout le monde n’a pas la possibilité de s’équiper en véhicule électrique dans un délai aussi court. […] C’est un sujet sur lequel on a beaucoup réfléchi : nous allons mettre en place une aide de 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique pour toute personne qui habite dans la ZFE, ou les professionnels domiciliés dans la zone ».

Des aides pour les mobilités douces existent déjà. Parmi elles, il y a par exemple l’abonnement « Pass Métropole » pour l’usage des transports en commun offert pour une durée de six mois ou encore l’abonnement au pass « Levélo » pour le service de location de vélos, offert pour une durée également de six mois.

En ce qui concerne l’aide à l’achat d’un véhicule électrique de 5 000 euros, la Métropole d’Aix-Marseille n’a encore rien actée, ce projet devrait cependant voir le jour courant 2024.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus