News & Reviews

un look revu en profondeur dès l’été 2024

17


Dacia lancera cet été la Spring restylée. Le design extérieur et intérieur sera fortement modifié.

En 2021, Dacia a fait une entrée tonitruante sur le marché de la voiture électrique avec la Spring. Grâce à ses prix cassés, la citadine a été un succès immédiat. En 2023, la marque en a encore livré 61.803 exemplaires en Europe, soit une hausse de 26,4 % par rapport à 2022.

Mais 2024 s’annonce bien plus difficile. La voiture vient de perdre le bonus écologique en France, son principal marché, car elle est produite en Chine. En réaction, le constructeur a revu les prix à la baisse. Le ticket d’entrée a diminué le 5 janvier de 2.400 €, passant de 20.800 € à 18.400 €.

Mais pas sûr que cela suffise, car une concurrente redoutable veut lui piquer sa clientèle : la Citroën ë-C3. Celle-ci commence à 23.300 €, et elle a le droit au bonus. Elle est plus grande, mieux équipée et dispose de plus d’autonomie (320 km contre 230 km pour la Spring).

Les carottes sont-elles cuites pour la Dacia ? Pas totalement. La firme roumaine prépare la riposte. Elle vient de confirmer qu’un restylage de la Spring sera commercialisé cet été. La voiture pourrait même être montrée dès le mois prochain à l’occasion du Salon de Genève.


À lire aussi
Nouveau Dacia Duster hybride 2024 : voici ses prix imbattables

Dans son annonce, Dacia indique que l’auto aura “un tout nouveau design extérieur et intérieur”. La Spring va ainsi moderniser sa silhouette en reprenant le nouveau look plus anguleux inauguré par le Duster. Et la planche de bord devrait être revue de fond en comble avec à la clé de gros progrès en matière de présentation. On attend aussi une amélioration de la dotation.

La Spring comblera ainsi son retard sur la C3 pour ces aspects. En revanche, sur le plan technique, le constructeur devrait garder l’autonomie de 230 km, qui suffit largement à la clientèle visée. La Spring a aussi déjà fait évoluer sa mécanique avec un deuxième bloc plus puissant de 65 ch.

Reste qu’on espère une seconde baisse de prix. Celle-ci semble nécessaire car Citroën a déjà prévu de lancer d’ici un an une C3 avec une autonomie de 200 km à 19.990 €, sans la prise en compte du bonus. Si Dacia veut rester le moins cher, il va devoir agir.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus