News & Reviews

un été moins mortel sur les routes françaises

47


Les nouveaux chiffres estivaux de la sécurité routière annoncent un été moins mortel qu’en 2022. En juillet et août 2023, 591 personnes ont perdu la vie sur les routes françaises, soit 50 de moins que l’été dernier.

Ces chiffres sont toujours très attendus et la moindre diminution est synonyme de soulagement. L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a dévoilé ses nouvelles estimations du nombre de décès sur les routes françaises. Cet été, 591 personnes ont perdu la vie sur les voies métropolitaines. La statistique est toujours élevée, mais l’ONISR enregistre un recul de 50 victimes par rapport à l’été 2022 (soit une baisse de 7,6 %).

Le nombre de décès en trottinette en hausse

Si les chiffres s’améliorent, Florence Guillaume, déléguée interministérielle à la sécurité routière, déplore deux tendances.

La première est le fait que 3 décès sur 10 concernent les deux roues motorisés. En comparaison au nombre total d’usagers, la proportion des accidents mortels en deux roues est donc plus élevée.

La seconde tendance est l’inquiétante hausse des décès liés aux EDPm. Cette catégorie, les Engins de Déplacement Personnel motorisés, concerne les skates, les hoverboards mais surtout les trottinettes électriques. Sur l’intégralité de l’année 2022, 35 personnes ont perdu la vie à bord de l’un de ces appareils. Et en seulement deux mois (juillet et août 2023), le nombre d’accidents mortels en EDPm s’élève à 17 victimes, soit près de la moitié. 

Afin de lutter contre cette forte hausse, le gouvernement à mis en place, à partir de ce mois de septembre, plusieurs mesures de réglementation des trottinettes électriques. Ainsi, l’âge légal pour conduire un tel engin est passé de 12 ans à 14 ans. Les sanctions envers les utilisateurs aux comportements dangereux devraient aussi être durcies.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus