News & Reviews

tout savoir sur le petit SUV électrique d’Alfa

8


Avec le Milano, Alfa Romeo dispose d’une nouvelle entrée de gamme. Surtout, ce SUV urbain est le premier véhicule électrique de la firme italienne.

Avec le Milano, Alfa Romeo poursuit la reconstruction d’une gamme complète. Après avoir lancé en 2022 le SUV compact Tonale, la marque descend d’un cran et fait son retour dans le segment B, celui des véhicules urbains. Le Milano, qui mesure 4,17 mètres de longueur, est toutefois qualifié de voiture compacte par Alfa. Une sorte de 2 en 1, pour faire croire que le modèle est un lointain successeur aux MiTo et Giulietta.

Clins d’oeil au passé

Le Milano est le premier modèle de grande série dessiné sous la houlette d’Alejandro Mesonero-Romanos, qui a notamment oeuvré chez Seat. C’est l’occasion pour Alfa de mettre en place de nouveaux codes esthétiques… inspirés d’éléments de son passé, une stratégie que l’on a vu il y a peu avec Lancia. Pour redonner du cachet à une marque mal en point, le plus simple est de faire écho aux périodes fastes.


À lire aussi
Toutes les futures Alfa Romeo électriques : le calendrier des nouveautés jusqu’en 2027

La face avant fait ainsi des clins d’oeil à la SZ, avec une signature lumineuse en trois parties, une calandre au V raccourci bien mis en avant et un logo rejeté sur le capot. L’arrière évoque selon le constructeur la Giulia TZ et son “coda tronqua”. Les feux sont ainsi sur une bande foncée qui forme une cassure nette sur le hayon et retombe sur les côtés. La poupe surprend d’ailleurs avec une lunette assez inclinée. Les épaules sont bien galbées, les poignées de porte arrière cachées et un serpent s’invite sur la custode.

La présentation intérieure se veut sportive, avec un poste de conduite tourné vers le conducteur. L’écran tactile de 10,25 pouces est donc orienté, mais on note qu’il est en position basse. Son interface peut être personnalisée par les différents utilisateurs. L’instrumentation numérique reste cachée sous une casquette qui garde l’apparence à deux fûts. Les aérateurs latéraux font un clin d’oeil au trèfle à quatre feuilles. On retrouve en revanche sur le poste de conduite de nombreuses pièces issues d’autres voitures de Stellantis.

Le Milano promet le plus grand volume de coffre de sa catégorie (celle des SUV urbains électriques), avec une capacité de 400 litres. Sous le capot, un espace permet de ranger les câbles de recharge.

Une sportive électrique de 240 ch

Le Milano marque donc un tournant pour Alfa en étant le premier modèle électrique de la firme (on met de côté la récente hypercar 33 Stradale). La fiche technique ne surprend guère, on est sur la même chose que le reste des produits de Stellantis avec cette base, la e-CMP. La version de “départ” a ainsi un bloc de 156 ch et une batterie de 54 kWh. Le constructeur annonce une autonomie en cycle mixte de 410 km. Une version sportive Veloce de 240 ch est aussi au programme, toujours avec la batterie de 54 kWh.

La recharge en courant continu peut aller jusqu’à 100 kW, il faut un peu moins de 30 minutes pour repasser de 10 à 80 %. La navigation intègre le système EV Routing pour planifier les recharges en route, en prenant en compte l’état du trafic ou le style de conduite. La voiture étant connectée, on peut gérer à distance la recharge.

Alfa insiste sur un aspect : le Milano a un tempérament sportif, pas uniquement pour son look, mais aussi ses réglages mécaniques, avec par exemple la direction la plus directe du segment (14,6). L’accent sportif est renforcé sur la Veloce. Elle est abaissée de 25 mm et reçoit un différentiel Torsen. Ses jantes 20 pouces avec pneus spécifiques cachent un système de freinage renforcé, avec à l’avant des disques 380 mm et des étriers 4 pistons.


À lire aussi
Abarth 600e : premières photos officielles du petit SUV électrique de 240 ch

La gamme électrique sera composée des variantes Elettrica 156 ch et Elettrica Veloce 240 ch. Des packs d’équipements complètent la dotation de base (Techno, Premium, Sport). Dans un premier temps, la voiture est proposée avec une version haut de gamme Speciale. Elle a en série : jantes 18 pouces, siège conducteur électrique et massant, éclairage d’ambiance 8 couleurs, conduite autonome de niveau 2, navigation, caméra de recul vision 180°, hayon électrique… On a aussi le chargeur embarqué triphasé 11 kW. L’offre de lancement comprend une Wallbox.

Le Milano Speciale Elettrica 156 ch coûte 40.500 €. Les commandes ouvriront le 25 avril.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus