News & Reviews

tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter

173


À partir de 7 000 €/12 500 € (phase I/phase II)

Lancement : mars 2013 ; phase II : juin 2019

La Renault Zoé fut non seulement longtemps le modèle électrique le plus diffusé en France, mais également en Europe. Que vaut-elle en occasion où les offres sont très nombreuses ?

Les plus

Outre un bel agrément de conduite, mariant douceur des commandes et comportement à la fois rigoureux et précis, la Renault Zoé se révèle performante. Et ce quelles que soient ses motorisations, même si la version la moins puissante (75 ch) l’est logiquement un peu moins. Avec 88 ch (Q90), 92 ch (R90) ou 108 ch (R110), la phase 1 se débrouille déjà fort bien. La phase 2 offrant quant à elle 110 ou 135 ch.

Équivalente à celle d’une petite polyvalente, l’habitabilité se révèle plutôt généreuse, avec 5 portes, 5 places et un coffre allant jusqu’à 338 litres. Malgré quelques matériaux un peu légers sur la 1, l’ambiance intérieure est agréable avec des matériaux clairs et des inserts en tissu de bel effet. Dernier “détail”, la Zoé est proposée en achat intégral ou, moins chère, avec location des batteries (avant 2021) qui demeurent alors la propriété de Renault. Dans ce cas, le constructeur s’engage à remplacer la batterie dès lors que celle-ci tombe en dessous de 75% de sa capacité (contre 66% en achat intégral). Cotes devenues sages en raison du grand nombre d’offres, à fortiori une fois bonus, prime à la conversion et autres aides déduits. Les modèles les plus anciens, fortement kilométrés, se trouvant dès 5 500 €.

La Renault Zoe existe en une multitude de versions, allant de 88 à 135 chevaux

Les moins

Son amortissement ferme favorise le dynamisme, mais dessert le confort, infiniment moins moelleux que celui des Clio III et IV. L’autonomie des premières versions (22 kWh) dépasse, dans certains cas, et selon l’état d’usure de la batterie, à peine les 100 km. La recharge peut être longue, jusqu’à plus de 20 heures, et demeure sensible à la qualité du réseau ainsi qu’à la stabilité du courant, obligeant parfois à une remise à niveau du branchement électrique domestique. Parmi les autres critiques apportées par les nombreux utilisateurs, des phares peu efficaces, des reflets dans le pare-brise et surtout, en cas de panne, un réseau de temps en temps dépassé, pas toujours apte à résoudre les problèmes. Sans parler de délais d’immobilisation occasionnellement importants et de pièces pas toujours disponibles.

Location des batteries ou achat intégral ?

La Renault Zoé a donc la spécificité d’avoir été disponible exclusivement avec la location des batteries jusqu’en 2018, puis au choix avec l’achat intégral jusqu’à fin 2020, puisque exclusivement en achat intégral depuis. Choisir l’un ou l’autre dépendra fortement du budget et du kilométrage que vous souhaitez effectuer, et, si vous partez sur la location, voici un tableau récapitulatif de ce qu’il faudra payer chaque mois.

Offre location batterie
Prix
7.500 km/an 74 €/mois
10.000 km/an 84 €/mois
12.500 km/an 94 €/mois
15.000 km/an 104 €/mois
17.500 km/an 114 €/mois
Z.E. Relax km illimités 124 €/mois


À lire aussi
Nouvelle Renault ZOE : faut-il acheter ou louer la batterie ?

LA FIABILITÉ

Note : 5/10 (phase I) – 8/10 (phase II)

Fiabilité très variable d’un modèle à l’autre. Les modèles de la phase I ont eu à déplorer pas mal de pannes dont certaines lourdes. La phase II marque de très sensibles progrès dans ce domaine, même si elle n’est toujours pas à l’abri de certaines défaillances.

La Renault Zoe est disponible avec deux niveaux de puissance : 110 et 135 ch

  • Moteur : des remplacements, pris en charge totalement ou partiellement au titre de la garantie, selon l’âge et le kilométrage ; nombreuses défaillances du chargeur intégré, inopérant, souvent à remplacer ; problèmes de régulateur de charge. Phase II : moteur s’arrêtant net en roulant.
  • Freinage : phase I : flexible de freins risquant de s’user en frottant (rappel en mars 2016) ; défaut du frein de stationnement empêchant le passage en position parking (rappel en septembre 2017).
  • Batterie d’accessoires : des remplacements. 
  • Bruits de freins et/ou d’amortisseurs (phase I & II)
  • Habitacle : phase I : des rossignols ; des infiltrations d’eau au niveau de la baie de pare-brise (joint d’étanchéité ou évacuations bouchées). Phase II : problème d’étanchéité des portières.
  • Multimédia R-Link/Easy-Link : des dysfonctionnements.

Minihistorique

  • Mars 2013 : lancement de la Zoé avec location de batterie
  • Mars 2015 : nouveau moteur Renault R240
  • Janvier 2017 : nouvelle batterie ZE 40 (41 kWh)
  • Mars 2018 : nouveau moteur R110
  • Avril 2018 : possibilité d’achat intégral
  • Juin 2019 : Zoé phase II 110 ou 135 ch ; batteries 41/52 kWh
  • Janvier 2021 : fin de la location de batterie

Les versions conseillées

  • R90 Intens 2017 41 kWh (Batterie en location)
  • R 110 ou 135 Intens à partir de 2019 (Achat Intégral)

Exemples de petites annonces

  • Q90 Intens de 2013 et 57 000 km : 7 400 € (batterie en location)
  • R90 41 kWh Intens de 2017 et 29 000 km : 12 800 € (batterie en location)
  • R110 52 kWh Zen Phase II de 2019 et 25 000 km : 16 300 € (batterie en location)
  • R110 52 kWh Life Phase II de 2020 et 14 000 km : 18 900 € (Achat Intégral)
  • R 135 52 kWh Intens Phase II de 2020 et 25 000 km  : 23 990 € (Achat Intégral)
  • R 110 52 kWh Intens Phase II de 2022 et 8 000 km : 22 900 € (Achat Intégral)


À lire aussi
Essai vidéo – Renault Zoé : faut-il encore craquer aujourd’hui pour la citadine électrique en neuf ?



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus