News & Reviews

Tesla travaille avec le chinois CATL pour élaborer une batterie qui se recharge plus vite

8


Tesla et CATL travaillent main dans la main afin d’élaborer la batterie du futur. Ensemble, le chinois et l’américain seraient en train de concevoir une nouvelle structure électro-chimique pour permettre une charge plus rapide.

Bientôt une nouvelle batterie sur les modèles Tesla ?

Les performances de charge pourraient bien devenir le critère premier pour choisir un modèle électrique. Tesla l’a bien compris et veut faire de ses voitures électriques les plus abouties du marché sur cet aspect. Pour définir une nouvelle génération de batteries, le constructeur américain travaille avec CATL, un géant chinois qui est récemment devenu le premier fournisseur de batteries pour véhicules électriques au monde.

CATL compte un répertoire de clients long comme le bras. Et en tête de liste, on retrouve justement Tesla. Les deux entreprises ont décidé d’unir leurs forces pour plancher sur de nouvelles batteries encore plus performantes. Ensemble, Tesla et CATL travaillent sur « une nouvelle structure électro-chimique ». Une technologie qui doit permettre une charge plus rapide et une meilleure autonomie.


À lire aussi
Le Tesla Cybertruck est prêt pour la recharge sans fil

S’agit-il de la batterie M3P ?

C’est en tout cas ce qu’a déclaré Robin Zeng, le président de l’entreprise chinoise, lors d’un entretien accordé à Bloomberg à Hong Kong. Malheureusement, il n’a rien dit de plus sur cette future batterie. S’agit-il de la fameuse batterie M3P ? Une technologie dont on entend parler depuis au moins 2022. Le 29 février 2024, le média chinois The Paper a laissé entendre qu’il pourrait effectivement s’agir de cette batterie.

Une source anonyme a déclaré que CATL serait en train de valider le développement de la batterie M3P avec Tesla. Cette batterie a été mentionnée pour la première fois en 2022 par M. Zeng. Il s’agit d’une technologie basée sur un nouveau système de matériaux, avec une densité énergétique plus élevée que les batteries LFP et un coût inférieur. Les batteries M3P pourraient offrir jusqu’à 700 kilomètres d’autonomie.

Aucune mention au sujet de la vitesse de charge n’avait à l’époque été faite. Il faudra encore patienter un petit peu pour en savoir plus. Lors de son interview, le patron de CATL a également précisé que son entreprise allait fournir des machines à Tesla. La marque américaine compte développer la production de batteries dans le Nevada, en ouvrant une petite usine avec l’aide des robots dont CATL ne se sert plus.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus