News & Reviews

Tesla repart à la chasse aux spéculateurs

17


Aperçu du Cybertruck // Photographie : Tesla

Disponible depuis quelques jours, le Tesla Cybertruck attise déjà les passions et les convoitises. Pour empêcher les acheteurs impatients de revendre leur ticket et de se faire de l’argent sur le dos de la marque, Elon Musk a décidé de remettre en place la clause de non-revente à 50 000 dollars.

Tesla remet en place sa clause de non-revente de 50 000 dollars

Il est possible depuis quelques jours de passer commande pour s’offrir l’incroyable Tesla Cybertruck. Mais Elon Musk a prévenu : il faudra plusieurs mois pour que les usines du constructeur américain soient en mesure de produire de grandes quantités du pick-up électrique. Pour le moment, seuls 10 modèles ont été livrés à quelques clients privilégiés.


À lire aussi
Le Tesla Cybertruck est-il un véhicule dangereux ?

Cela signifie que de nombreux clients devront probablement attendre (très) longtemps avant de recevoir leur pick-up, commandé pourtant plusieurs années auparavant. Cette faible cadence de fabrication pousse certains futurs propriétaires à tenter de se séparer de leur réservation. Cela donne des situations assez incongrues sur Twitter ou eBay, avec des tickets à vendre à des prix délirants.

Certaines pré-ventes se sont vendues jusqu’à 25 000 dollars. Attention, il s’agit uniquement du prix de la réservation, après il faut encore payer le Cybertruck. Pour palier cette situation et éviter que les détenteurs d’un ticket de réservation pour le Cybertruck spéculent sur le dos de Tesla, la marque vient discrètement de rétablir une clause de non-revente de 50 000 dollars.

Un ticket de réservation à 350 000 dollars pour avoir un Cybertruck sans faire la queue

Concrètement, la marque s’accorde le droit de « réclamer 50 000 dollars en guise de dédommagement en cas de vente anticipée et de refuser de vendre le Cybertruck » à l’acheteur impatient. Le contrat d’achat du Cybertruck contient des dispositions qui permettent aux propriétaires de revendre leur véhicule, mais seulement dans certaines conditions. Il faut attendre un an pour pouvoir le céder.

L’entreprise d’Elon Musk promet de poursuivre les acheteurs du pick-up 100 % électrique qui tentent d’utiliser le Cybertruck pour faire du profit plutôt que pour le posséder réellement. Le twittos @Greggertruck a identifié plusieurs personnes tentant de se séparer de leur ticket à des prix hallucinants. Des personnes essayent de vendre leur réservation pour 350 000 dollars sur eBay.

Non, ce n’est pas une blague. Dans l’annonce en question, le détenteur du ticket promet aux futurs acheteurs de « pouvoir commander le Cybertruck dès aujourd’hui ». Mais rien ne garantit que Tesla sera en mesure d’honorer cette demande.


À lire aussi
Que se passe-t-il quand on tire une flèche sur le Tesla Cybertruck ?

Dans le Cybertruck Motor Vehicle Pre-Order Agreement il est stipulé que « Tesla peut annuler unilatéralement toute commande qui a été faite en vue de la revente du véhicule ou qui a été faite de mauvaise foi ». L’américain n’est pas le seul constructeur automobile à avoir mis une telle réglementation en place. Ford l’avait déjà fait par le passé.

Avis de l’auteur

C’est la clause de la discorde. Elle avait disparu, la voilà de retour. Même si cette réglementation peut sembler autoritaire, je trouve que Tesla fait bien de remettre des règles strictes et ainsi éviter, ou moins tenter de le faire, que les acheteurs impatients spéculent sur le nouveau modèle de la marque. Ce n’est pas une pratique courante dans l’industrie automobile, il faut bien le reconnaître. Mais le Cybertruck est spécial. La preuve, certaines personnes ont déjà racheté des tickets pour des sommes astronomiques. C’est donc une bonne chose de remettre un cadre légal derrière cette pratique, même si je ne suis pas certain que cela empêche les petits malins qui possèdent un ticket de le revendre au plus offrant.






Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus