News & Reviews

Tesla pourrait licencier 20 % de ses salariés

4


Les mauvaises ventes réalisées par Tesla au premier trimestre 2024 n’inquiètent pas que les investisseurs. Les employés du groupe américain s’attendent à une vague de licenciements inédite. Certaines rumeurs parlent d’un dégraissage à hauteur de 20 %. Des dizaines de milliers de travailleurs pourraient être impactés.

30 000 employés concernés par des licenciements chez Tesla ?

L’année 2024 s’annonce déjà compliquée pour Tesla. Le constructeur américain démarre avec un premier trimestre en-dessous de ses objectifs. Alors que les estimations tournaient autour de 430 000 livraisons, la marque n’a écoulé « que » 390 000 voitures électriques. Son plus mauvais résultat sur un trimestre depuis 2022.


À lire aussi
Le Tesla Cybertruck reste loin d’un de ses objectifs

L’entreprise d’Elon Musk vient d’annoncer aux employés de Giga Texas que l’équipe en charge de la production du Cybertruck allait subir des départs. Mais ce n’est peut-être que le début du dégraissage chez Tesla. En effet, des rumeurs font état d’une vague de licenciements qui pourrait toucher 20 % de l’ensemble des employés.

Le constructeur n’est pas au mieux de sa forme

En gardant l’anonymat, plusieurs collaborateurs de l’entreprise ont confirmé que la direction préparait un plan massif. Au 31 décembre 2023, Tesla comptait 140 473 travailleurs dans ses rangs. Si les rumeurs se confirment, 30 000 employés pourraient être concernés. La firme américaine devrait en dire plus dès cette semaine.

Le mois dernier, le constructeur automobile a également réduit la production au sein de son usine à Shanghai. Alors, la hype Tesla est-elle déjà derrière nous ? On peut légitimement se poser la question. Elon Musk a récemment fait part de ses inquiétudes concernant la pression exercée par les marques chinoises.


À lire aussi
Apple s’apprête à licencier 614 personnes après l’abandon de son projet de voiture électrique

Il a d’ailleurs ralenti certains projets chez Tesla. Notamment la construction de Giga Mexico ou le développement d’une Tesla Model 2, un modèle à petit prix censé concurrencer les voitures électriques chinoises. Que les rumeurs sur les licenciements soient fondées ou non, elles se répandent actuellement en interne. Nous en saurons plus bientôt.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus