News & Reviews

Tesla doit faire un énorme rappel à cause d’un équipement potentiellement dangereux

17


Après plusieurs années d’enquête, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a décidé de rappeler plus de deux millions de modèles Tesla. En cause : le manque de sécurité de l’Autopilot. Le régulateur américain pointe du doigt les risques pour les conducteurs.

La NHTSA demande à Tesla de rappeler deux millions de véhicules

Au cours des dernières années, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a ouvert au moins une cinquantaine d’enquêtes sur des accidents impliquant des voitures Tesla. Le régulateur voulait vérifier si l’Autopilot, le système d’aide à la conduite proposé par le constructeur américain, pouvait être mis en cause. Le rythme des enquêtes s’est d’ailleurs accéléré sous l’administration Biden.

Il y a quelques jours, la décision est tombée : deux millions de modèles Tesla doivent être rappelés pour des défaillances constatées justement au niveau de la sécurité de l’Autopilot. L’organisme américain a estimé que le système d’aide à la conduite de la marque « ne faisait pas assez pour empêcher une utilisation abusive » et qu’il pouvait conduire « à des situations dangereuses ». Tesla va effectuer une mise à jour afin d’ajouter des alertes.


À lire aussi
Tesla : 1,1 million de voitures électriques au rappel en Chine

L’enquête a révélé que les moyens mis en œuvre par Tesla pour maintenir l’attention des conducteurs étaient inadéquats. Un porte-parole de la NHTSA précise que « la technologie automatisée est très prometteuse pour améliorer la sécurité, mais seulement lorsqu’elle est déployée de manière responsable ». On sent bien que le régulateur veut montrer l’exemple et donner la priorité à la sécurité.

L’Autopilot est encore pointé du doigt

Ça commence à faire beaucoup pour le constructeur américain. C’est le deuxième rappel de l’année concernant le Full Self-Driving. Il faut dire qu’entre les promesses d’Elon Musk et la réalité, il y a un sacré écart. Une vidéo publiée il y a quelques jours a justement mis cela en lumière. Le système Autopilot, si cher au patron de Tesla, a totalement perdu ses moyens à San Francisco.


À lire aussi
Vidéo : un test complètement raté de la conduite autonome FSD de Tesla

Aujourd’hui, le système Full Self-Driving nécessite encore que le conducteur soit totalement attentif. Il doit garder les mains sur le volant et être prêt à réagir. La NHTSA précise que les risques d’accident pourraient être « plus élevés si le conducteur n’utilise pas correctement, ou dans de mauvaises conditions, le système d’aide à la conduite ». La marque américaine a donc entamé le processus de rappel ce mercredi 13 décembre 2023.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus