News & Reviews

techno, batterie, autonomie… que retenir du géant coréen ?

56


A quelques jours de sa première mondiale au salon de New York, Kia lève le voile sur les caractéristiques du gigantesque SUV EV9. Derrière son look d’énorme concept-car de 5 mètres, on trouvera une batterie de presque 100 kWh et une technologie embarquée de haute volée, rare chez un généraliste. Dans cette surenchère, l’autonomie déçoit presque.

Nous en connaissions déjà les contours, la configuration de l’habitacle et les mensurations. Le Kia EV9, sommet de gamme du constructeur coréen, dévoile l’essentiel de ses données techniques : sans grande surprise, l’énorme SUV électrique (5,01 m de long) repose sur une énième déclinaison de la plate-forme E-CMP commune au groupe Hyundai – Kia. Pour rappel, cette base technique modulaire, introduite sur les EV6 et Hyundai Ioniq 5, se distingue essentiellement par son architecture en 800V permettant des performances de recharges assez impressionnantes pour des électriques généralistes. Par exemple, la Ioniq 6 embarque un chargeur DC de 350 kW… Sans plus de précision pour l’instant, Kia prévoit environ 15 mn de recharge pour retrouver 239 km.

 


Kia EV9 (2023) : techno, batterie, autonomie... que retenir du géant coréen ?

Le Kia EV9 est un colosse de 5,01 m de long, qui embarque une batterie de presque 100 kWh. Le poids, forcément délirant, n’a pas encore été communiqué.

Le Kia EV9 propose ainsi deux configurations de batterie : la plus modeste, de 76,1 kWh, est associée à un moteur électrique (simple propulsion donc) de 217 ch (350 Nm de couple). L’autonomie n’est pas encore connue, Kia se contente d’annoncer ses chronos, relativement sages : 8,2 s de 0 à 100 km/h.

On s’attardera surtout sur la grosse batterie également disponible, en sommet de gamme. D’une capacité de 99,8 kWh, elle permet au Kia EV9 d’annoncer 541 km d’autonomie en cycle mixte dans sa version la plus modestement motorisée (simple propulsion, 203 ch). Chiffre évidemment théorique, qui correspond à une moyenne d’environ 19 kWh / 100 km. Cohérent, mais pas extraordinaire pour une annonce officielle (donc forcément optimiste !). L’aérodynamique décevante n’aide pas (0,28 de Cx), mais n’est pas Ioniq 6 qui veut. Dans cette configuration, l’EV9 se contente de performances un peu plus sages (puissance réduite et poids, forcément délirant mais pas encore avoué…) : 9,4 s de 0 à 100 km/h.

Notons qu’une version de sommet de gamme, pourvue de deux moteurs électriques développant 385 ch en puissance combinée (600 Nm, voire 700 Nm avec une fonction Boost proposée en mise à jour over the air). L’EV9 signe alors des chronos bien plus musclés (6 s de 0 à 100 km/h, 5,3 s avec le Boost).

 


Kia EV9 (2023) : techno, batterie, autonomie... que retenir du géant coréen ?

La présentation de l’habitacle est classique, épurée à la manière des autres modèles développés sur la plate-forme E-GMP Hyundai – Kia.

7 places, avalanche techno et conduite semi – autonome de niveau 3

Comme beaucoup de modèles développés sur une plate-forme dédiée au 100 % électrique, le Kia EV9 présente un empattement gigantesque : 3,10 m de long, autant qu’une limousine comme une Mercedes Classe S ! L’habitacle, gigantesque, profite surtout des possibilités permises par le plancher plat. L’EV9 peut donc disposer de 3 rangées, avec de multiples possibilités d’agencement et de modularité. La planche de bord à l’horizontale, dans la veine de ce que l’on trouve sur les autres modèles électriques du groupe, reprend une large dalle composée de deux écrans juxtaposés.

Entre autres équipements technologiques, le Kia EV9 fait le plein de fonctions encore assez peu répandues : verrouillage / démarrage via smartphone, stationnement à distance, rétroviseurs caméra… On retient essentiellement l’arrivée de la conduite autonome de niveau 3, permettant à l’auto d’évoluer « presque » seule dans le trafic en embouteillages, ou sur autoroute, lorsque les conditions sont réunies. Le système, composé de 2 Lidars couplés aux capteurs des ADAS habituelles (maintien de voie, alertes d’angles morts, régulateur adaptatif…), devra encore passer par la case homologation avant d’être opérationnel sur nos routes.

Kia n’a pas encore communiqué les tarifs de l’EV9. Arrivée prévue dans le courant du printemps, dans la foulée de sa première apparition publique au salon de New York 2023.       

 



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus