News & Reviews

Revivez l’impressionnante ascension de Pikes Peak de l’Alpine A110 GT4

57



Avec un chrono démentiel de 9’17″412, l’Alpine se classe à la troisième position au classement général, derrière le SuperVan de Romain Dumas.

Le dimanche 25 juin, une journée marquante pour Alpine. Une A110 modifiée dans les moindres détails s’est élancée à l’assaut des 156 virages de la légendaire course de côte de Pikes Peak. Aux commandes, Raphaël Astier, le pilote français qui a déjà démontré son talent dans le Colorado, inscrivant un record dans la catégorie Time Attack 1 en 2019 avec un chrono de 9’23″721.

Pour cette édition 2023, l’Alpine A110 Pikes Peak était inscrite dans la catégorie Time Attack 1, mais les organisateurs ont décidé de la reclasser dans la catégorie Open en raison de ses nombreux éléments aérodynamiques. Elle devait donc se mesurer au redoutable Ford SuperVan 4.2 de Romain Dumas, développant rien de moins que 1400 chevaux, bien plus que les 500 chevaux de l’Alpine A110 GT4 modifiée.

Malgré ce revirement de situation, pour sa première course, la bombe française a terminé sur le podium au classement général avec un temps époustouflant de 9’17″412.

« C’était une montée incroyable et l’Alpine A110 Pikes Peak a parfaitement répondu. J’ai tout donné. Nous terminons troisièmes au classement général, mais aussi deuxièmes dans la catégorie Pikes Peak Open, juste derrière la référence qu’est Romain Dumas avec sa voiture électrique développant près de trois fois plus de puissance que la nôtre. Ce n’est pas rien, et nous pouvons être fiers de notre performance pour notre première participation avec Alpine », a déclaré avec émotion Raphaël Astier.

Cette 101e édition a été remportée pour la troisième fois consécutive par Robin Shute, qui a franchi les 19,9 kilomètres en un temps impressionnant de 8’40″080 au volant de sa Wolf GB08 TSC. Romain Dumas et son SuperVan se classent deuxièmes au classement général (et premiers de la catégorie Open) avec un temps de 8’47″682. Rappelons que le record absolu est toujours détenu par la Volkswagen ID.R pilotée par Romain Dumas en 2018, avec un temps ahurissant de 7’57″148.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus