News & Reviews

Revirement de situation, Audi Sport développe de nouvelles sportives thermiques !

30


Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Les sportives à essence ne sont pas mortes, en tout cas, pas chez Audi Sport, qui a de belles surprises à nous présenter. 

Alors que l’on croyait que les voitures sportives à essence étaient condamnées à disparaître sous la pression croissante en faveur des véhicules électriques, Audi Sport surprend agréablement ses fans en prenant une décision radicale. Lors d’une interview célébrant le 40e anniversaire d’Audi Sport, Marc Lichte, le responsable du design chez Audi, a discrètement révélé que l’histoire des sportives thermiques était loin d’être terminée.

Il a expliqué que de nouvelles sportives à moteur essence étaient bel et bien au programme. La preuve en est qu’Audi Sport leur a réservé une toute nouvelle plateforme, appelée PPC (Premium Platform Combustion), en plus de la plateforme PPE (Premium Platform Electric) réservée aux véhicules électriques. À partir de cette plateforme, naîtront les futures Audi RS thermiques.

« À l’avenir, nous allons principalement construire des voitures en utilisant deux plates-formes : la plate-forme PPE pour les véhicules électriques et la plate-forme PPC pour les véhicules équipés de groupes motopropulseurs conventionnels. Nous avons soigneusement réfléchi à la manière de continuer à développer nos modèles RS », a déclaré Marc Lichte.

Il a également souligné que l’aspect sportif restera une caractéristique essentielle, ajoutant que « la différenciation par rapport aux modèles de base sera encore plus marquée à l’avenir ». En d’autres termes, les Audi RS arboreront un look nettement plus sportif que les versions de base. Lichte a assuré que les caractéristiques emblématiques d’Audi, telles que les évasements d’ailes extra-larges inaugurés sur les légendaires modèles comme la quattro, seront préservées sur tous les futurs modèles RS.

Il est important de rappeler que les constructeurs automobiles, dont Audi, s’apprêtaient initialement à passer au tout électrique, en grande partie à cause des normes Euro 7 strictes en matière de pollution. Cependant, ces contraintes ont été assouplies (voir ci-dessus), permettant aux fabricants de planifier l’avenir des moteurs thermiques de manière plus sereine. Cette décision intervient avant l’obligation ultime de passer au tout électrique d’ici 2035.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus