News & Reviews

Renault va-t-il réagir face à la nouvelle baisse des prix des Tesla ?

50


En réaction à la guerre des prix lancée par Tesla, Renault dit regarder de près le positionnement tarifaire de ses voitures électriques. Les tarifs de la Megane pourraient donc baisser.

En janvier, Tesla a secoué le marché de la voiture électrique en faisant fondre les prix de ses Model 3 et Model Y. Et le constructeur américain a enfoncé le clou avec une nouvelle baisse des tarifs, entrée en vigueur le 14 avril. Le prix de la Model 3 Propulsion est ainsi passé de 44.990 € à 41.990 €.

Soit un ticket d’entrée semblable à celui de la Megane électrique, qui commence depuis quelques semaines à 42.000 €. Il faut rappeler que celle-ci est maintenant équipée d’office du moteur de 220 ch et de la grande batterie de 60 kWh, qui lui donne une autonomie de 450 km (voire 470 km en finition optimisée ER).

En début d’année, Renault avait décidé de ne pas entrer dans la guerre des prix lancée par Tesla. Luca de Meo, directeur général du Losange, avait expliqué qu’il « faut stabiliser la politique de tarification des véhicules électriques en début de cycle car il y a beaucoup d’investissements ». De plus, il mettait en avant la valeur résiduelle du véhicule, ce qui est d’ailleurs un problème pour des clients de Model 3 qui ont acheté un véhicule en 2022.


À lire aussi
Tesla Model 3 : ses prix baissent encore, elle devient moins chère que la Megane électrique

Toutefois, la nouvelle baisse des prix opérée par Tesla pourrait faire bouger les choses chez Renault. Fabrice Cambolive, qui dirige la marque Renault, a reconnu que c’était un « avertissement » pour la concurrence. Selon des propos rapportés par Automotive News Europe, Fabrice Cambolive a indiqué que Renault va étudier son niveau de compétitive pour rester dans le match. Une analyse qui sera menée « marché par marché ».

Peut-on alors s’attendre à une baisse des prix de la Megane en France ? Cela est possible… mais pas garantit. Car Renault est satisfait des ventes de la voitures. 11.000 exemplaires ont été vendus au cours du premier trimestres 2023 et Fabrice Cambolive met en avant un bon mois de mars. Pas de quoi donc inciter à une baisse des prix pour le moment, le Losange étant désormais focalisé sur la rentabilité et non les volumes.

Toutefois, à Automobile Propre, on imagine bien la marque revoir un peu la grille des tarifs pour avoir de nouveau un prix d’attaque inférieur, ce qui a un côté psychologiquement important pour une partie de la clientèle.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus