News & Reviews

Renault accélère dans le reconditionnement de pièces pour les voitures électriques

3


Renault développe l’économie circulaire autour de la voiture électrique. Avec sa filiale The Future is Neutral, le constructeur français reconditionne désormais des pièces cruciales pour ces voitures.

C’est à l’occasion du Sommet ChangeNow, qui se déroule à Paris cette semaine, que Renault innove. La marque française va offrir une gamme de pièces reconditionnées pour les possesseurs de voitures électriques.

Plutôt que de devoir opter à tout prix pour des pièces neuves, les clients auront accès à des pièces moins chères, jusqu’à 30 % moins onéreuses. Selon le Losange, c’est une première européenne.

Trois axes principaux figurent au programme : le moteur, la batterie et l’électronique de puissance. C’est la filiale The Future is Neutral qui se chargera de produire ces pièces dans l’usine de Flins. Elle pourrait en sortir jusqu’à 3000 chaque année.

Flins fabriquera des moteurs reconditionnés pour Zoé, Twingo E-Tech, Kangoo E-Tech et Master E-Tech. L’usine proposera aussi des batteries pour Zoé, Twingo E-Tech et Megane E-Tech. Enfin, l’électronique de puissance reconditionné sera proposée pour Zoé et Kangoo E-Tech.

Quatre grands axes d’économie circulaire

De manière plus globale, Renault va proposer quatre grands axes pour l’économie circulaire : Re-trofit, Re-energy, Re-cycle et Re-start. Ces quatre grands chapitres industriels doivent aider le constructeur à baisser son empreinte carbone.

Re-trofit fera la part belle à la prolongation de la vie des véhicules, grâce aux usines de recyclage “Renew Factory” de Flins, Séville et Bursa. La BodyWork Factory de Flins aidera quant à elle à redonner vie aux véhicules lourdement accidentés.


À lire aussi
Stellantis veut prolonger la durée de vie des véhicules et des pièces détachées

Du côté de Re-energy, Renault réparera des batteries grâce à The Future is Neutral. Outre le centre de Flins, 30 centres annexes dans le monde diagnostiqueront et répareront des batteries. Les batteries ne pouvant plus servir sur des voitures électriques remplaceront des groupes électrogènes et serviront d’unités de stockage dans des fermes de batteries.

Re-cycle est un programme qui permettra de reconditionner les pièces à Flins. C’est de nouveau grâce à The Future is Neutral que cela pourra se faire. Enfin, Re-start sera la partie plus théorique et formatrice de Renault et de son économie circulaire.

Le constructeur décrit ainsi ce pan de son programme : “160 000 heures de formation pour les collaborateurs de la Refactory de Flins dans le cadre de la transition vers les nouveaux métiers de l’économie circulaire.”

Une “offre de formation dédiée à l’économie circulaire auprès des étudiants et professionnels”. Celle-ci se situera sur le Campus de la ReKnow University de Flins. Et le Hub d’Open Innovation à Flins accompagnera quant à lui les start-ups voulant contribuer à des solutions climatiques.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus