News & Reviews

quels sont les nouveaux objectifs de la France pour la voiture électrique ?

2


Voiture électrique flotte entrepriseVoiture électrique flotte entreprise

Un nouveau contrat signé entre la filière automobile et l’Etat prévoit un triplement des ventes d’électriques d’ici 2027.

Ce lundi 6 mai, l’industrie automobile française signe avec le gouvernement un nouveau contrat de filière, qui couvre la période 2024/2027. Sans surprise, celui-ci est tourné sur la voiture électrique.

La France ne veut d’ailleurs pas remettre en cause l’objectif final de 100 % de voitures neuves électriques en 2035. Bruno le Maire, ministre de l’Economie, a dit à ce sujet : “Nous avons fait le choix avec le président de la République de prendre le tournant du véhicule électrique. Nous ne voulons pas de retour en arrière. Nous voulons au contraire accélérer”.

Les ventes ont déjà fortement progressé ces dernières années, pour atteindre 300.000 unités en 2023. La hausse a d’ailleurs été légèrement supérieure aux objectifs du précédent contrat. Le prochain prévoit un triplement des ventes d’électriques. Celles-ci doivent atteindre dans trois ans 45 % des ventes. Cela représenterait environ 800.000 véhicules.

La France veut encore plus booster les ventes d’utilitaires électriques. Sur cette période, elles doivent être multipliées par six, pour passer de 16.500 véhicules vendus en 2022 à plus de 100.000 fin 2027. L’accélération des ventes de modèles neufs doit aussi aider à développer le marché de l’occasion pour les voitures et utilitaires.

Bruno Le Maire veut en revanche qu’une grande partie des ces véhicules électriques vendus soient made in France : “Sur les véhicules électriques vendus dans le pays, seuls 12 % sont produits en France, c’est trop peu. Nous voulons donc augmenter la part de voitures vendues en France et produits chez nous”.

Il y a toutefois du changement dès cette année, avec le début de la production en France du Peugeot e-3008 ou des Renault R5 et Scénic. Le Président de la République avait fixé comme objectif une production de deux millions de véhicules électriques et hybrides par an en 2030.

Le bon point pour les clients est que l’Etat s’engage à maintenir des aides à l’achat ou à la location de véhicules électriques. Le leasing social sera de retour en 2025, et le bonus devrait être prolongé jusqu’en 2027. En 2024, le montant total des aides versées sera de 1,5 milliard d’euros, mais ce montant ne devrait pas varier dans un marché qui va tripler… Le bonus va donc continuer de baisser petit à petit.

Du côté des bornes, alors que le cap des 100.000 bornes en accès public a enfin été franchi au printemps 2023, avec plusieurs années de retard, un autre objectif à long terme est fixé : 400.000 bornes en 2030. Le programme Advenir qui soutient la construction de bornes va être reconduit et doté de 200 millions d’euros supplémentaires.


À lire aussi
Leasing social, de l’argent public bien mal utilisé



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus