News & Reviews

quelles nouvelles voitures électriques chinoises arriveront en Europe ?

1


Le 25 avril, le salon de Pékin ouvrira ses portes. Le plus grand événement automobile de l’année avec plus de 60 nouveautés majeures, surtout des chinoises. La plupart sont électriques, et certaines arriveront à court ou moyen terme en Europe.

Les salons automobiles ont perdu de leur aura en Europe et dans la plupart des pays du monde. Pas en Chine où les show de Pékin et Shanghai qui se déroulent en alternance au printemps restent des moments incontournables. D’autant plus maintenant que les constructeurs chinois se sont lancés dans une démarche de conquête internationale. Voici donc un premier aperçu des principales nouveautés attendues en Europe, et sur lesquelles nous aurons l’occasion de nous pencher plus précisément après leur présentation dans la capitale chinoise.

Xiaomi, un nouveau venu incontournable

Présentée il y a quelques semaines, la berline électrique Xiaomi SU7 fera à Pékin sa première apparition dans un salon. À n’en pas douter, elle attirera les foules, clients potentiels ou concurrents désireux d’en savoir un peu plus à son sujet. Il est peu probable que Xiaomi dévoile déjà son SUV attendu pour la fin d’année.


À lire aussi
La voiture électrique de Xiaomi est une Porsche Taycan au prix d’une Tesla Model 3

BYD, le grand champion national

BYD jouera à fond de son nouveau rôle de star internationale avec des nouveautés qui couvrent le marché de bas en haut. Le petit SUV électrique Yuan Up sera ainsi l’un des modèles les moins chers en son genre sur le marché chinois et pourrait arriver en Europe dès l’année prochaine. Avec un peu plus de 300 km d’autonomie, il se positionnerait sous la Dolphin. Toujours chez BYD, le Sea Lion 07 arrive dans sa version de série après un concept au salon de Guangzhou. Lui aussi est promis à l’Europe à court-terme et il viendra prendre place entre Seal U et Tang dans la hiérarchie de la gamme. Son offre sera chapeautée par une version double moteur de 390 kW.

Mais la marque BYD n’est que l’entrée en matière dans la pyramide du groupe qui développe désormais ses marques premium, et les amène en Europe. La berline Denza Z9 GT sera, elle aussi, du voyage après le monospace D9 et le SUV N7. Avec près de 1000 ch, elle se positionnera sans complexe face à la Porsche Taycan. Et plus haut encore, on trouve la marque Yangwang qui présentera à Pékin sa berline U7, concurrente toute désignée des BMW i7 ou Mercedes EQS.

Geely ne veut pas être un challenger

De son côté, Geely ne compte certainement pas être réduit au simple rôle de challenger. Le groupe s’efforcera donc de montrer ses muscles avec des nouveautés pour toutes ses marques ou presque. Le SUV Geely Galaxy E5, la berline Lynk&Co Zero et le monospace Zeekr Mix arriveront tous dans nos contrées. Le Galaxy E5 est censé inaugurer une toute nouvelle architecture baptisée GEA que l’on retrouvera par la suite largement au sein du groupe. Chez Volvo par exemple.

Une petite place est aussi réservée aux marques non-chinoises du groupe, en particulier pour le grand monospace électrique LEVC L380. On oublie ici toute référence stylistique aux vénérables taxis anglais dont la marque est l’héritière, mais on conserve une orientation sur le transport de personnes avec 8 places réparties sur trois rangées, avec des sièges grand confort pour les rangées 2 et 3 et un habitacle long de 3974 mm sur une longueur totale de 5316 mm.

Toujours de nouvelles marques

Derrière ces géants, les petits constructeurs qui se sont élancés sur la vague de l’électrique présenteront, eux aussi, leur nouveauté, avec selon les cas une démonstration technologique, ou une ambition de conquérir de plus gros volumes.

Désormais marié à Stellantis qui compte produire ses modèles en Europe, Leapmotor ajoutera le C16 à sa gamme aux appellations difficiles à comprendre. Il se profile comme une version à sept places du C10 présenté l’année dernière. Chez Neta, l’ambition européenne est clairement affichée avec le break dérivé de la berline Neta S. Mais ce type de véhicule commence à séduire également le client chinois. Le SUV Neta L lui aussi dévoilé à Pékin sera aussi du voyage pour le lancement imminent de la marque en Europe.

Deux de ces petits constructeurs présenteront à Pékin leur nouvelle marque à gros volumes. Chez Nio, on sait déjà que le nouveau crossover sera baptisé Onvo L60. Chez Xpeng, le mystère plane encore.

MG encore discret sur son programme

Constructeur chinois le plus présent en Europe, MG reste encore discret sur son programme à Pékin. Ce n’est pas étonnant, puisque Morris Garages ne vend que très peu dans son pays d’origine et sa gamme est bien souvent composée de modèles piochés dans les autres marques du groupe SAIC. Ce qui pourrait être le cas pour le nouveau grand SUV électrique de Rising. Il complètera la berline F7 et le crossover R7… qui deviennent respectivement MG 9 et S9. Bientôt un MG R9 pour remplacer le Marvel R ?

Et encore…

Les marques chinoises désireuses de s’implanter en Europe sont nombreuses. La berline Arcfox Alpha S5 pourrait ainsi être prochainement produite en Corée pour venir par la suite en Europe. Le Chery Omoda 7 rejoindra sans doute rapidement l’Omoda 5 sur les lignes de production en Espagne. Quant à Dongfeng qui discute avec l’Italie, il pourrait y produire les nouvelles eπ 007 et 008.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus