News & Reviews

quelle est cette idée radicale d’un ministre allemand ?

4


Aperçu de Berlin, capitale de l’Allemagne. Photographie : Ansgar Scheffold / Unsplash

Volker Wissing, le ministre allemand des Transports, menace d’interdire la circulation des voitures le week-end dans tout le pays. C’est un moyen pour lui de faire pression sur le gouvernement. Il souhaite que l’Allemagne revoit à la baisse ses objectifs en matière de lutte contre le climat.

L’Allemagne ne tient pas ses objectifs en matière de climat

Le secteur des transports n’a pas atteint ses objectifs climatiques en Allemagne. Selon la loi en vigueur, les émissions de CO2 doivent baisser de 65 % entre 1990 et 2030. Le média The Local rapporte que le pays a pris du retard en 2023. Volker Wissing, le ministre allemand des Transports, demande un assouplissement du texte. Il tente de faire pression sur le gouvernement en brandissant une menace exceptionnelle.

Si des modifications à la loi sur le climat ne sont pas apportées rapidement, il a déclaré qu’il pourrait être « contraint d’imposer des mesures draconiennes ». Il a notamment mis sur la table une « interdiction de circuler le week-end pour tous les automobilistes du pays ». Voitures thermiques comme électriques.

Volker Wissing est un opposant de longue date aux mesures politiques dont l’objectif est de réguler le dérèglement climatique. Il est par exemple connu en Allemagne pour avoir milité contre la mise en place de limitations de vitesse sur les autoroutes.

Affirmations mensongères

Dans une lettre envoyée aux dirigeants de la coalition des partis au pouvoir en Allemagne, le ministre des Transports estime que le blocage du texte « ne sert ni le climat ni la réputation du gouvernement fédéral ». Sans amendement au texte dans les prochains jours, son ministère pourrait donc introduire « des mesures restrictives ».

Si un secteur n’atteint pas ses objectifs annuels en matière de climat, le ministre responsable a le droit de mettre en place un paquet de mesures d’urgence. La méthode exercée par M. Wissing n’est pas du goût de Julia Verlinden, vice-présidente du parti des Verts. Elle a déclaré que les affirmations du ministre étaient « mensongères » et estime que les dirigeants « ne devraient pas attiser les craintes de la population pour parvenir à leurs fins ».


À lire aussi
Sans le bonus, les ventes de voitures électriques s’effondrent en Allemagne

Même son de cloche du côté de Greenpeace en Allemagne. Les responsables de l’association affirment que le ministre des Transports « transforme l’échec de son ministère à réduire les émissions de CO2 en pression politique ». La situation devrait se débloquer cette semaine dans le pays. L’Expert Council for Climate Protection doit se réunir ce lundi 15 avril 2024 et pourrait demander au ministère des Transports d’élaborer une nouvelle stratégie pour atteindre ses objectifs.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus