News & Reviews

quel SUV électrique est la meilleure affaire côté prix ?

25


En même temps, Peugeot et Renault ont dévoilé les prix des e-3008 et Scénic E-Tech. Lequel de ces SUV compacts électriques est le mieux placé côté prix ?

Peugeot et Renault se marquent à la culotte, enfin plutôt au pare-chocs. En septembre dernier, à quelques jours d’intervalle, les deux constructeurs avaient dévoilé chacun de leur côté une nouveauté très importante, qui vont devenir deux grandes rivales ! Pour le Lion, il s’agit de la nouvelle génération du 3008, déclinée en version 100 % électrique. Chez le Losange, c’est un Scénic réinventé en SUV compact électrique.

Et ces deux véhicules viennent, là aussi à quelques jours d’intervalle, d’ouvrir leurs carnets de commandes en France. Les prix étant connus, la comparaison était inévitable ! Renault a choisi de frapper fort sur le marché des SUV compacts électriques avec un prix de base hors bonus de 39.990 €. Peugeot annonce de son côté 44.990 € pour l’e-3008. Mais il y a des différences techniques à prendre en compte.

Le Losange a un prix de base accrocheur avec une fiche technique plus modeste. Le Scénic le moins cher a un bloc de 170 ch et une batterie de 60 kWh, qui donne une autonomie de 430 km. Il se contente d’un chargeur embarqué 7 kW, facturant en option le 22 kW à 2.000 €. Pour la recharge rapide, c’est maximum 130 kW.

Chez Peugeot, on a d’office un bloc de 210 ch et une batterie de 73 kWh (capacité utile). Le véhicule est annoncé avec une autonomie en cycle mixte WLTP de 527 km. Il est bien pourvu côté recharge, puisque le chargeur embarqué 11 kW est en série et la recharge courant continu peut atteindre 160 kW.

Mais c’est pour l’instant la seule offre technique. Or, de son côté, le Scénic laisse un choix. En plus de la “petite” batterie, il y a une grosse batterie de 87 kWh. Et avec elle, l’autonomie s’envole, à 625 km ! La puissance grimpe aussi à 220 ch. La recharge rapide s’améliore à 150 kW, mais le chargeur embarqué 22 kW reste en option. Le Scenic fait toutefois cadeau dès la base de la pompe à chaleur, en option à 800 € chez Peugeot.


À lire aussi
Renault Scénic électrique ou Tesla Model Y : quelle est la meilleure affaire côté prix ?

En clair, pour l’instant, techniquement, le Peugeot est placé entre les deux configurations du Scénic. Un choix plutôt judicieux, car la marque estime qu’être au-dessus 500 km est un seuil important dans la catégorie, et suffisant. Elle proposera toutefois bien par la suite une version à autonomie XXL, à 700 km environ. Avec ses deux batteries, le Scenic espère couvrir un spectre plus large.

Pour avoir un prix plancher agressif, le Scenic fait quelques impasses sur la dotation. Rien de scandaleux, car le niveau de base a déjà en série les jantes 19 pouces, l’instrumentation numérique, la clim bizone, la caméra de recul, le régulateur adaptatif. Mais il faut se contenter d’un écran central de 9 pouces sans navigation et faire sans la conduite semi-autonome.

Vous voulez plus d’autonomie ou plus d’équipements ?

Mais pour 2.000 € de plus, on gagne l’écran tactile 12 pouces, les radars de parking sur tous les côtés ou encore la recharge par induction des smartphones. Ce Scenic techno autonomie de 430 km est ainsi à 41.990 €, quand le Peugeot 3008 Allure est à 44.990 €, mais avec une centaine de kilomètres d’autonomie en plus. Le 3008 Allure a en série un double écran 10 pouces, la clim bizone, l’accès mains libres, la caméra de recul. Les deux concurrents ont d’office le maintien dans la voie et la surveillance de fatigue du conducteur. Le régulateur n’est pas adaptatif sur le 3008 de base.

Il y a un prix commun, calé sur la limite du bonus, c’est 46.990 €. Chez Renault, cela correspond au modèle techno avec la grosse autonomie. Chez Peugeot, on a toujours 527 km mais le niveau haut de gamme GT. Sur celui-ci, l’équipement est royal, avec les optiques LED Matrix, le beau i-Cockpit panoramique, les jantes 20 pouces…

En clair, pour un prix semblable, il y a clairement deux parti-pris : soit une très grosse autonomie chez Renault , soit moins d’autonomie et un équipement plus généreux chez Peugeot ! Pour avoir un look plus sportif chic, le Scenic propose un pack optionnel Esprit Alpine à 2.000 € (astuce qui permet de garder le bonus), avec notamment des jantes 20 pouces et des sièges sport. Cela donne donc 48.990 €, mais avec une grosse autonomie.

L’un n’est donc pas vraiment une meilleure affaire, ils ont des positionnements basés sur un choix à faire (autonomie, équipements). Mine de rien, Renault semblait parti avec une longueur d’avance avec ses tarifs agressifs, mais Peugeot y a répondu aussi sec. Le Lion est une bonne surprise, car on s’attendait à des tarifs plus corsés après avoir découvert ceux de la e-308. Celle-ci commence à 43.900 € avec 156 ch et 410 km d’autonomie. Pour 1.000 € de plus, on a un 3008 plus grand, plus puissant et doté de 527 km d’autonomie. Un écart faible, qui a peut-être été dicté par la limite du bonus écologique, fixée à 47.000 €.

De son côté, pour retrouver une “logique” de gamme, Renault a décidé de baisser le prix de la Megane électrique, qui commence maintenant à 38.000 € avec la batterie de 60 kWh et un bloc de 220 ch.


À lire aussi
Renault Megane électrique : enfin une grosse baisse des prix !



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus