News & Reviews

Projet Voltavia – On ajoute 3 équipements indispensables à notre Skoda avant la confrontation avec Turbo !

26


Notre projet de rétrofit sur base de Skoda Octavia Combi de 1969 touche à sa fin : la mécanique est terminée, la voiture roule, la carrosserie a été refaite et l’habitacle a été remis à neuf, il nous reste désormais à régler les derniers détails en offrant à notre petite tchèque quelques équipements modernes supplémentaires que l’on doit trouver dans toute électrique digne de ce nom.

L’un des équipements les plus utiles et pourtant encore rares à bord des voitures électriques modernes, c’est le planificateur de trajet. Vous savez, ce système de navigation permettant de vous déplacer d’un point à un point B en ajoutant éventuellement comme des étapes pour des arrêts recharge. Et cela tombe très bien, puisque Chargemap, qui se trouve être le partenaire de cette série et dans le même groupe qu’Automobile-Propre, propose non seulement la carte Pass inter réseaux qui permet de se charger sur le plus de bornes de recharge en France, mais aussi un excellent planificateur de trajets dans son application. Et que nous voulons donc ajouter dans notre Skoda. Alors physiquement, ce n’est rien du tout, il s’agira juste de trouver un endroit pour monter proprement un écran dans la voiture, c’est au niveau de la partie logiciel que c’est plus compliqué. Et cela commence par l’ajout du modèle dans la base de données qu’utilise Chargemap, avec ses spécificités qui permettent ensuite au planificateur de faire ses calculs.

De quelles données il a besoin ? La capacité de la batterie (27,2 kWh), le type de charge (7,4 kW sur prise Type 2), l’autonomie WLTP (pas vraiment WLTP ici, donnons les 180 km imposés par Skoda pour le challenge), la masse (environ 1 050 kg selon nos estimations) et, le critère le plus important, le coefficient de traînée multiplié par la surface frontale exposée à l’air en m2, c’est-à-dire le SCx. N’ayant pas fait d’essai en soufflerie, on part ici sur une estimation de 0,94, ce qui, ne nous le cachons pas, excessivement mauvais.


À lire aussi
Rétrofit : Renault lance une R5 électrique, mais pas celle que l’on attendait

Une fois les données du modèle ajoutées dans la base, le planificateur est maintenant à même de générer des itinéraires adaptés à notre Skoda. Et le premier que nous nous devions de faire est forcément un Paris/Strasbourg, avec un résultat optimisé, mais un peu effrayant : il faudra en effet 12 heures et 41 minutes pour réaliser les 526,5 km, dont 5 heures et 52 minutes consacrées aux quatre recharges. Cette aventure fait forcément partie de nos roadtrips de 2024, mais nous personnaliserons forcément cet itinéraire, comme Chargemap le permet, pour éviter les péages, préférer les routes champêtres ou passer par des curiosités touristiques à visiter pendant que notre Voltavia se gave d’électrons. L’important n’est pas la destination, mais le voyage !

Un détail ne vous a peut-être pas échappé : on a une voiture électrique qui fonctionne désormais parfaitement, mais nous n’avons pas de câble de recharge. Heureusement, toujours dans le groupe dont fait partie Automobile Propre, nous avons aussi le Mister EV qui propose ce genre d’accessoires et bien d’autres. Comme un câble Type 2/Type 2 qui sera parfait pour se brancher sur les bornes publiques au quotidien et dans une longueur parfaite, puisque le site en propose de 2 à 15 m, le tout se glissant dans un petit sac bien sympathique pour ne pas salir son coffre à moquette orange.  Mais on a de grosses ambitions, on veut aller se perdre dans la pampa aux six coins de l’Hexagone, donc on veut pouvoir faire face à toutes les situations. Mister EV arrive encore à la rescousse avec la valise magique du globe-trotter décarboné qui comprend le Maxi Charger, un boîtier de contrôle pouvant encaisser jusqu’à 22 kW, et toute une panoplie d’embouts adaptables, du secteur aux P17 diverses et variées, de quoi pouvoir se brancher partout !

Alors le planificateur de trajet Chargemap, c’est parfait pour arriver à une borne à destination, les câbles MisterEV, nickel pour se recharger, mais ensuite, qu’est-ce qu’on fait ? À Automobile Propre, c’est sûr qu’on aime beaucoup les voitures électriques, mais on a aussi parfaitement conscience que ce n’est pas le mode de transport optimal dans une ville, surtout si on est tout seul dans un engin pouvant transporter cinq personnes. On est même convaincu qu’il n’y a rien de mieux que le déplacement multimodal et l’histoire de l’automobile nous a montré un exemple que l’on a eu envie de reproduire : dans les années 80, Honda a présenté la City, une toute petite citadine thermique dont le coffre a été spécialement étudié pour pouvoir accueillir une Motocompo, un minuscule scooter pliant qui permet de se déplacer plus facilement dans les mégalopoles japonaises.

Et ça nous a totalement inspiré, mais plutôt qu’un scooter essence, on s’est dit qu’une trottinette électrique ferait bien mieux l’affaire 40 ans plus tard. Et voilà ce que nos copains de Cleanrider, le pendant deux roues d’Automobile Propre, nous ont conseillé : une Pure Advance Flex dont vous pouvez lire l’essai complet ici, pouvant filer à 25 km/h et offrir une autonomie allant jusqu’à 40 km, et qui ne se plie non pas en deux mais en trois ! Ne cherchez pas, je l’ai fait des nuits entières : c’est la trottinette électrique la plus compacte du marché une fois pliée. Notre sellier s’est ensuite chargé de l’intégrer proprement dans le coffre de notre Skoda avec un système de fixation sur mesure.

Ceci était donc le 11ᵉ épisode de la série qui va en compter 12, il en reste donc un dernier qui aurait dû être diffusé dimanche prochain avec la confrontation finale contre le projet que Turbo réalise parallèlement. Malheureusement, ces derniers sont en retard, et même très en retard, ce défi est donc reporté jusqu’à – au moins – janvier 2024. D’ici là, nous prévoyons tout de même de vous offrir un épisode en plus, la présentation complète de notre projet totalement terminé avec un retour sur ses spécificités et quelques surprises supplémentaires, mais il faudra attendre pour cela quelques semaines.


À lire aussi
Témoignage – Philippe a mis un moteur de Tesla Model 3 dans sa DeLorean DMC-12 !

Épisodes précédents :


À lire aussi
Turbo vs Automobile Propre : voici le défi inédit lancé par Skoda !


À lire aussi
Projet Voltavia – On montre notre projet à Rétrofuture, vont-ils accepter de nous aider ?


À lire aussi
Projet Voltavia – On a trouvé NOTRE Skoda Octavia de 1968 : mi-rouille, mi-mastic ?


À lire aussi
Projet Voltavia – Quel moteur et quelle batterie pour notre rétrofit ? Vous allez tout savoir !


À lire aussi
Projet Voltavia – Batterie, moteur, chargeur et prise de recharge : la greffe électrique débute !


À lire aussi
Projet Voltavia – Notre Skoda Octavia Combi de 1969 est officiellement électrique !


À lire aussi
Projet Voltavia – On conduit notre Skoda Octavia électrique pour la première fois !


À lire aussi
Projet Voltavia – Peut-on rendre notre Skoda Octavia électrique plus aérodynamique ?


À lire aussi
Projet Voltavia – Notre Skoda électrique est peinte par une star, mais soudain la catastrophe !


À lire aussi
Projet Voltavia – On attaque l’intérieur avec un choix de couleur de sellerie audacieux !



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus