News & Reviews

Pourquoi Porsche a fait subir l’enfer au Taycan restylé

8


Porsche a décidé de mettre à l’épreuve la version rafraîchie de sa berline électrique, le Taycan. Le constructeur explique pourquoi il considère pratiquement ce restylage comme une nouveauté.

Au printemps 2024, Porsche sortira une nouvelle version de sa berline électrique Taycan. Il ne s’agit pas d’une itération repartant de zéro, mais bien d’un rafraîchissement technique et stylistique. Le constructeur ne se contente pas d’apporter un rajeunissement au Taycan. Pour le renouveler, il lui a concocté une mise à l’épreuve intense pour tester sa fiabilité et sa résistance.

“Plus vite, plus haut, plus loin”, a déclaré Kevin Giek, le vice-président de la gamme Taycan chez Porsche. “Nous avons amélioré le nouveau Taycan dans pratiquement tous les domaines par rapport à son prédécesseur. Et comme les changements sont très importants, le programme d’essais éreintant est presque comparable à celui d’un nouveau modèle.”


À lire aussi
Avec sa Taycan, Porsche fait oublier la peur de l’autonomie dans l’outback australien

Des tests sur plus de trois millions de kilomètres

Au total, la nouvelle version de la Taycan a enchaîné 3,6 millions de kilomètres de tests. Le constructeur a utilisé des circuits, des routes ouvertes et des chemins, sur la neige ou dans d’autres conditions.

Le froid a été un des terrains de jeu de ce modèle revu, avec 300 000 kilomètres dans ces conditions. Porsche a même envoyé ses véhicules parcourir plusieurs centaines de kilomètres au nord du cercle polaire.

Les prototypes ont aussi subi les conditions de la Vallée de la Mort et d’autres endroits chauds. Sous ce soleil de plomb, ils ont parcouru 200 000 km. L’objectif était un test grandeur nature sur l’endurance de la batterie et la vitesse de charge, du système de charge et du système de gestion de la chaleur.

“Chez Porsche, les voitures électriques doivent être soumises au même programme d’essais rigoureux que nos voitures de sport à moteur à combustion. Outre des performances exceptionnelles, l’une des principales exigences est une utilisation quotidienne sans compromis dans toutes les conditions climatiques”, explique Florian Stahl, responsable des essais de la Taycan.

“Lors de son lancement sur le marché dans quelques mois, le Taycan, considérablement amélioré, aura subi des tests approfondis dans 17 pays, à des températures allant de – 41 à + 53 degrés celsius.”



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus