News & Reviews

Pour porter ses nouvelles ambitions, Seres confirme les Seres 7 et Seres 9 en Europe

11


Seres 9

Encore discret, le groupe chinois compte se développer fortement à l’international dans les années à venir. L’Europe est en première ligne et accueillera prochainement de nouveaux SUV électriques, avec technologie Huawei à bord.

Occulté sur son marché national par son partenaire Huawei et sa marque Aito, Seres compte sur l’export pour se développer. Le constructeur espère ainsi vendre 50 000 voitures hors de Chine cette année. Un nombre qui sera décuplé pour atteindre le demi-million d’ici à 2030. Pour cela, Seres lancera de nouveaux modèles, et débarquera sur d’autres marchés. Pour l’instant au nombre de 20, ces derniers seront 60 d’ici à la fin de l’année 2024.

Du côté des modèles, Seres vend déjà en Europe le petit Seres 3 et le Seres 5 a commencé ses livraisons dans certains pays. Le SUV 7 places Seres 7 entrevu au salon de Münich en septembre 2023 est désormais confirmé. Et la marque n’en a pas fini de grimper, puisque le grand SUV Seres 9 est, lui aussi, annoncé. Sous ce nom, on retrouve le Aito M9 lancé il y a quelques mois en Chine. Un SUV conçu en partenariat avec Huawei et qui embarque donc nombre des technologies du groupe chinois dont les appétits automobiles ne cessent de croître.

Le dernier doute concernant ces modèles sur le marché européen repose sur leur motorisation. Leur équivalent chinois, les Aito M5, M7 et M9, proposent tous le choix entre électrique avec une grosse batterie, ou électrique avec un prolongateur d’autonomie. Cette dernière solution sera-t-elle proposée en Europe ?


À lire aussi
BYD Seagull : la voiture électrique à 10 000 € affole le marché



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus