News & Reviews

Porsche Macan 2024 100 % électrique : SUV sous haute tension

19


Doté d’une nouvelle plateforme sous 800 V et d’un châssis très affûté, le nouveau Porsche Macan électrique compte devenir à tout prix la référence des SUV sportifs sans émissions.

Pour faire face à l’impétueux constructeur américain Tesla, Porsche sort l’artillerie lourde sans regarder à la dépense. Le nouveau Macan sera donc 100 % électrique et se doit de dominer techniquement le Model Y Performance qui caracole en tête des ventes de SUV sportifs dans le monde. Pour cela, le constructeur allemand a développé avec Audi une toute nouvelle plateforme (dite PPE) fonctionnant sous une tension de 800 V comme la Porsche Taycan.

Boule de muscle

Côté moteur, le Porsche Macan comprend deux blocs synchrones à aimants permanents pouvant délivrer jusqu’à 450 kW soit 612 ch de puissance cumulée et 1 000 Nm de couple, du moins sur la version haut de gamme dite « Turbo » qui nous a été présentée en version camouflée. Si Porsche n’a pas encore dévoilé les performances, nous avons été sacrément scotchés par la procédure de Launch Control en tant que passager. Il ne serait pas étonnant que le 0-100 km/h soit abattu en moins de 3,7 s, afin de toiser le Tesla Model Y Performance. Allez parions sur 3,5 s !

Cellules sous contrôle

Le pack de batterie d’une capacité brute de 100 kWh se compose de 180 cellules prismatiques (de forme rectangulaire) divisées en 12 modules pour faciliter la réparation et l’entretien. Ces cellules à base de Nickel Manganèse Cobalt (NMC) sont produites par le constructeur chinois CATL, mais assemblées à 60 km de l’usine Porsche de Leipzig en Allemagne. L’ensemble du Pack de batteries bénéficie d’un système de refroidissement composé d’une plaque sous le cadre de protection. La gestion thermique de la batterie est surveillée de près par le BMS (Battery Management System) qui est situé au plus près du pack avec les transformateurs pour optimiser la répartition des masses.

Quatre roues motrices et directrices

En digne Porsche, le Macan électrique se devait de faire référence en matière de trains roulants, de freinage et de précision de conduite. Les ingénieurs de Leipzig ont donc opté pour des doubles triangles à l’avant et un train arrière multibras associés à des suspensions soit métalliques, soit pneumatiques (à air). Ces dernières permettent d’adapter la fermeté et le débattement des amortisseurs en fonction des modes de conduite (Eco, Normal, Sport, Off Road). La répartition des masses (48 % devant/52 % derrière) vise à accroître l’agilité en conduite sportive tout comme la répartition précise du couple sur les roues arrière avec le système PTV (Torque Vectoring). Les roues arrière directrices, très utiles pour réduire le diamètre de braquage en ville, permettent également d’accroître la stabilité au-delà de 80 km/h. La monte pneumatique de base repose sur des jantes de 20 pouces, mais la version haut de gamme, dans laquelle nous sommes montés pour le premier tour sur circuit, disposait de jantes de 22 pouces avec de larges Goodyear Eagle F1 Supersport (255/40 à l’AV et 295/35 à l’AR).


À lire aussi
Porsche : le refus de brevet qui fait du bruit

Du taxi Nürburgring au taxi brousse

Sur la splendide piste d’essai privée de l’usine de Leipzig, nous avons pu réaliser quelques tours en tant que passager au côté des pilotes essayeurs de la marque à un rythme tonitruant. Malgré sa masse qui doit friser les 2 tonnes, le Macan se montre très vif dans ses changements de cap et accepte de glisser à la demande. Une vraie sportive surélevée. Les freins, dotés de puissantes mâchoires à 6 pistons, sont bien épaulés par la récupération d’énergie au freinage pouvant atteindre 240 kW. Sur voie rapide à vitesse stabilisée, le Macan peut passer en mode roue libre pour limiter sa consommation.

Nous avons également été bluffés par les prestations en tout-terrain de ce Porsche Macan électrique qui assure une excellente motricité même dans la boue avec des pneus typés route comme les Michelin Pilot Sport en 21 pouces qui équipaient le modèle utilisé sur la piste de 4 X4 très exigeante. L’angle d’attaque a été étudié pour grimper sur des obstacles abrupts et les suspensions pneumatiques se jouent des cailloux et des bosses comme une voiture de rallye. Le rehaussement de la garde au sol de 4 cm autorise même le franchissement de gués. De quoi suivre gentiment un Land Rover Defender sans bruit, ni odeur.

Classicisme modernisé

À bord du Porsche Macan électrique de 2024, la présentation s’apparente à celle de la nouvelle Porsche Panamera 2024avec des compteurs numériques et un affichage tête haute. Deux grands écrans tactiles intègrent l’ensemble multimédia dont le logiciel a été mis à jour. Grâce à un traitement spécial de son écran, le passager avant droit peut regarder des vidéos en roulant sans distraire le conducteur. Comme toujours, la finition est aux petits oignons et l’ergonomie exemplaire. Une bande lumineuse à couleur variable égaye l’ensemble et clignote en vert pendant la charge. Des commandes de raccourcis physiques doublent celles de l’écran pour contrôler la climatisation et le volume sonore. L’ensemble multimédia intègre un système de navigation à réalité augmentée, un assistant vocal optimisé, un planificateur actualisé et la fonctionnalité Apple Car Play.

Plaisir à quatre

Si nous n’avons pas encore d’informations sur le volume du coffre, nous avons pu le jauger sur un exemplaire découpé. Sa contenance semble moins élevée que celle d’un Model Y et il n’y a pas de rangement complémentaire sous le capot à l’avant. Les places arrière paraissent plus généreuses et très confortables pour deux adultes, mais la place centrale plus spartiate et gênée par les buses de ventilations proéminentes.

Sobriété à prouver

Point d’information sur la consommation au terme de ce sympathique et impressionnant tour de manège sur des modèles de préséries. On pourrait cependant imaginer des chiffres proches de ceux de la Porsche Taycan GTS avec laquelle nous avons relevé 24 kWh/100 km de consommation moyenne durant notre essai vidéo. De quoi offrir 400 km d’autonomie réelle. Mais les données WLTP du Porsche Macan 2024 dépasseront sans doute les 500 km.


À lire aussi
La Porsche Cayman électrique verra le jour en 2025

Charge à 270 kW

Grâce à une tension élevée et un refroidissement optimisé, la puissance de charge maxi en courant continu peut atteindre 270 kW et la courbe de recharge constante permet de passer de 10 à 80 % en seulement 22 min sur des bornes rapides en courant continu (DC). Sur du courant alternatif (AC), le Macan intégrera en série un chargeur embarqué de 11 kW, mais il sera possible d’ajouter un chargeur de 22 kW en option. Les deux prises de recharge (AC type 2 et DC Combo CCS) sont disposées à l’arrière de chaque côté du véhicule avec des trappes électriques. Porsche compte également développer ses propres stations de recharge avec un salon d’attente.

Lors de cette première présentation technique, le nouveau Macan nous a semblé très prometteur et bien armé pour aller lutter face au Tesla Model Y Performance. Nous devrions le découvrir dans sa version définitive et avoir un peu plus d’informations pour Noël.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus