News & Reviews

Polestar lance le 3 en Chine, montre les prototypes des 4 et 5, et tacle Elon Musk

76


Essayez Polestar 3 ?

Configurez votre véhicule Polestar 3 ou demandez un essai gratuitement.

Alors que le Polestar 3 commence tout juste sa carrière commerciale, la marque sino-suédoise continue à communiquer sur les modèles futurs dont le développement se poursuit. Crossover Polestar 4 d’abord, la très attendue berline 5 ensuite.

Polestar ne fait pas secret de ses différents projets et a depuis longtemps confirmé la venue des 3, 4, 5 ou 6 dans sa gamme. Le programme jusqu’en 2026 est donc bien connu avec un nouveau modèle attendu chaque année.

Le grand SUV Polestar 3 démarrer ce mois-ci sa carrière commerciale. Et même si la marque est vantée comme étant suédoise, tout se passe en Chine, y compris le lancement. La gamme débute à 698 000 RMB (94 400 €) pour le modèle 4 roues motrices de 360 kW /840 Nm avec batterie de 111 kWh. Le client devra ajouter la bagatelle de 100 000 RMB (13 500 €) pour le modèle Performance doté de 20 kW et 70 Nm supplémentaires… Ces prix sont toutefois très largement inférieurs à ce qui avait été annoncé à l’automne, conséquence directe de la guerre des prix actuelle sur ce marché.


À lire aussi
Essai Polestar 2 : la tueuse de Tesla que vous ne pouvez pas acheter en France

En parallèle de ce lancement, Polestar nous montre aussi les derniers prototypes des modèles suivants, 4 et 5, durant les essais hivernaux. La Polestar 5 a déjà été largement montrée, et c’est ainsi le crossover milieu de gamme Polestar 4 qui attire l’attention sur ce cliché. Encore largement camouflé, il montre son profil de SUV fastback. Il devrait néanmoins être un peu plus qu’un « Polestar 3 Coupé ». Car chez Polestar, 4 est entre 2 et 3.

Une révision des mathématiques qui pourrait impliquer un empattement un peu plus court. Difficile d’en juger sur cette photo. En conséquence, la batterie serait également moins imposante que les 111 kWh du Polestar 3.

Le Polestar 4 sera présenté cet automne, mais pas au salon de Munich auquel ne participeront ni Polestar ni Volvo.

Gamme Polestar 2, 3, 4, 5
Au passage, Thomas Ingenlath, CEO de Polestar, s’offre un petit tacle envers Elon Musk et les retards accumulés par les projets de Tesla. Il souligne que sa marque « ne maîtrise peut-être pas totalement l’art de Twitter, mais maîtrise celui de développer des véhicules électriques et de les mettre sur le marché »…


À lire aussi
Elon Musk tacle Lucid Motors, concurrent de Tesla : « Ils ne vont pas durer dans ce monde »



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus