News & Reviews

Pendant que Fisker coule, Rivian décolle avec son SUV électrique

3


Le même sort n’attend peut-être pas toutes les jeunes pousses de l’industrie automobile. Contrairement à Fisker, l’américain Rivian est sur une bonne dynamique. Aux États-Unis, le R1S se vend mieux que les Hyundai Ioniq 5 et Volkswagen ID.4.

Le R1S passe devant les Ioniq 5 et ID.4

En 2023, le Rivian R1S était le 7e véhicule électrique le plus vendu aux États-Unis avec 24 783 unités écoulées. Le modèle de Rivian a terminé l’année devant les Ford F-150 Lightning (24 165) et Tesla Model X (23 015). Mais ce début d’année 2024 est encore plus prometteur pour la marque américaine. Rivian continue d’attirer de nouveaux acheteurs.

Au cours des trois premiers mois de 2024, Rivian a déjà livré 13 588 véhicules. Le R1S représente une bonne partie des ventes de la marque (8 017). Après avoir annoncé les arrivées prochaines des R2 et R3 à horizon 2027, Rivian a eu la bonne surprise de voir les ventes de son SUV électrique continuer de progresser.

Sur le premier trimestre 2024, le SUV se classe en 4e position dans le top des modèles électriques les plus vendus aux États-Unis. Devant les Hyundai Ioniq 5 (6 822) et Volkswagen ID.4 (6 167). Entre janvier et mars 2024, le R1S n’est devancé que par les Ford Mustang Mach-E (9 589), Tesla Model 3 (30 842) et Tesla Model Y (96 729). Une belle performance !

Rivian cartonne alors que Fisker s’écroule

Ces chiffres montrent que les jeunes pousses sont capables de se faire une place aux côtés des grandes marques. Rivian semble tout simplement en train de réussir là où Fisker a échoué. L’entreprise fondée par Henrik Fisker est à cours de liquidités. La marque qui fabrique ses modèles en Autriche a vu la plupart de ses clients annuler leurs commandes.


À lire aussi
Catastrophe chez ce constructeur de voitures électriques : 40 000 clients ont annulé leur commande

Plus globalement, on sent que Rivian est sur une bonne dynamique. Le constructeur transforme actuellement son usine de Normal, dans l’Illinois, pour réduire les coûts de production de ses modèles électriques. Rivian se prépare à une grande vague de croissance avec le développement et la commercialisation du R2 dans un premier temps, et du R3 dans la foulée.

Certains observateurs voient même Rivian comme un acteur majeur dans le domaine de l’électrique au cours des 10 prochaines années. RJ Scaringe, le PDG de Rivian, ne s’est d’ailleurs pas privé pour souligner l’amélioration de la rentabilité de sa marque. Mi-2023, Rivian ne perdait plus « que » 32 595 dollars par véhicule, contre 157 000 dollars en 2022.

Les R2 et R3 peuvent changer le destin de Rivian

Avec l’arrivée du R2, la firme d’Irvine voit une belle opportunité de se développer. Selon RJ Scaringe, « un véhicule électrique à 45 000 dollars est une option envisageable pour la grande majorité de la population ». Il estime par ailleurs qu’il y a un « manque de choix dans cette catégorie de prix pour des véhicules électriques vraiment bien faits ».

Le R2 aurait recueilli près de 68 000 réservations en moins de 24 heures. Ce concurrent du Tesla Model Y commencera à sortir de l’usine de Normal au cours du premier semestre 2026. Sur les R3 et R3X, Rivian s’attend aussi à cartonner : « nous prévoyons une demande de plusieurs centaines de milliers d’unités, peut-être un million de modèles à travers le monde ».



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus