News & Reviews

passage à l’hybride pour allier sportivité et efficience

39



Jusqu’ici connu avec un 1,5 litre EcoBoost de 200 chevaux, le Puma ST se rachète une conscience écologique en disposant désormais d’un moteur hybride de 1,0 litre.

Le Puma ST deviendrait-il plus sage ? Sous le capot de ce Puma ST, on retrouve la version la plus puissante du moteur micro-hybride de 1,0 litre avec une boîte de vitesses automatique à sept rapports. Il prend la place du bloc EcoBoost de 1,5 litre qui était jusque-là le seul moteur disponible dans la version ST du petit SUV Ford. Cet EcoBoost trois cylindres turbocompressé de 1,0 litre avec le système 48V a été modifié pour développer 170 chevaux et 248 Nm de couple. Ces chiffres sont plus élevés que toutes les autres variantes du même moteur, même s’ils sont inférieurs aux 200 chevaux et 320 Nm de l’EcoBoost de 1,5 litre non électrifié du Puma ST originel.

Afin d’obtenir une augmentation d’environ 10 % de la puissance par rapport à la version ST-Line, les ingénieurs de Ford ont modifié le logiciel du groupe motopropulseur tout en améliorant le système d’hybridation légère. En fait, la batterie lithium-ion de 48 volts se recharge plus rapidement, ce qui permet à l’alterno-démarreur d’augmenter le couple et d’en disposer plus tôt, et d’ajouter jusqu’à 10 chevaux supplémentaires pendant une plus longue période en cas de besoin. La transmission Powershift à sept rapports à double embrayage envoie la puissance vers l’essieu avant et a également été optimisée pour améliorer les performances.

Elle permet maintenant des rétrogradations plus rapides via les palettes et tire d’avantage le rapport engagé lorsqu’elle est en mode « Sport ». En ce qui concerne les performances, le Puma ST Powershift accélère de 0 à 100 km/h en 7,4 secondes, soit 1,6 seconde plus rapide que le simple ST-Line, et seulement 0,6 seconde plus lent que le ST classique de 200 chevaux. Ford prévoit en revanche que ce nouveau modèle affichera une consommation de carburant de 6,3 l/100 km. Mieux que le ST normal !

D’autres changements ?

Mis à part le nouveau groupe motopropulseur, le Puma ST Powershift partage le châssis sportif et les caractéristiques du Puma ST qui existe depuis 2020. Sa suspension spécifique à la version dispose toujours des ressorts à vecteur de force, des amortisseurs réactifs à la fréquence Hitachi, une barre anti-rouis à l’avant plus épaisse et un essieu arrière à barre stabilisatrice. Le tout est associé à une direction plus réactive, à des freins plus costauds et à une valve d’échappement active permettant de modifier la sonorité.

Il n’y a pas de changement visuel sur le Puma ST Powershift par rapport au Puma ST classique. Le bodykit sportif et les jantes en alliage de 19 pouces sont toujours de rigueur. Autrement dit, la seule manière de les différencier sera de regarder s’il dispose d’une boîte manuelle ou de la boîte Powershift.

Nous ne connaissons pas les prix de ce nouveau Puma ST, mais nous savons que cette nouvelle version Powershift avec le groupe motopropulseur micro-hybride de 1,0 litre sera légèrement moins cher que la version plus puissante à boîte manuelle. Sans compter que le nouveau devrait aussi voir son malus écologique diminuer.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus