News & Reviews

Opel Astra GSe, la sportive de façade

89


Sortie l’année dernière, l’Opel Astra, jumelle technique de la Peugeot 308, veut se la jouer sportive avec une nouvelle variante hybride rechargeable GSe. Tentative réussie ou ambition démesurée ?
 
Depuis quelques années, les constructeurs tentent avec plus ou moins de réussite de mêler électricité et sportivité. C’est une nouvelle fois le cas avec Opel qui dépoussière son ancien blason GSE, trois lettres qui n’ont plus du tout la même signification.

De « Grand Sport Einspritzung », soit Grand Sport Injection en allemand, utilisé dans les années 70 et 80 sur les Monza et Commodore, à « Grand Sport Electric ». Eh oui, les temps ont changé ! GSe sera désormais réservé aux Opel électrifiées les plus sportives de la gamme. Avec deux modèles pour commencer, le SUV Grandland et surtout la bien connue Astra.

La berline compacte regoûte ainsi (théoriquement) aux joies de la sportivité presque 10 ans après l’arrêt de sa fameuse version OPC. Une sportivité très légère dans le style, il faut bien l’avouer. Quelques détails noirs supplémentaires sur le bouclier, des logos noirs, les jantes reprises de la Manta GSE ElektroMod et des sièges sport à l’intérieur. Et c’est tout !

Bon à savoir : anticiper l’achat et la revente.

Il est possible de connaitre la valeur de revente ou de reprise de votre véhicule grâce à la cote auto Turbo de votre Opel Astra, l’alternative à la côte Argus.

OPC où es-tu ?

Enfin pas vraiment puisque les autres changements sont invisibles et concernent le châssis. Caisse rabaissée de 10 mm pour gagner en agilité, ressorts plus courts et plus fermes et direction recalibrée font partie de la dotation. Sans oublier les nouveaux amortisseurs FSD de Koni offrant deux lois d’amortissement, sans aucun pilotage électronique.

A la lecture de toutes ces modifications, l’espoir est de mise pour une expérience de conduite dynamique. Après une centaine de kilomètres de petites routes sinueuses, force est de constater que le bilan est plutôt mitigé. L’Astra GSe est plutôt confortable en ville et sur autoroute, merci à la fameuse philosophie « autobahn proof ». En revanche, sur des revêtements plus abîmés, elle se révèle excessivement ferme.

Rien de rédhibitoire mais preuve peut-être que les ingénieurs ont exagéré quelques réglages pour rendre son tempérament plus sportif. D’autant qu’en termes d’efficacité, elle ne souffre d’aucun défaut. Très saine, elle avale les courbes sans rechigner. Mais sans donner une once de fun à son conducteur non plus, l’esprit OPC et les enroulades du train arrière sont décidément un lointain souvenir !

Un sérieux à l’allemande poussé à son paroxysme avec une boîte automatique à 8 rapports beaucoup trop intrusive. Sans se la jouer chauvin, une Peugeot 308 offre de meilleures sensations aux automobilistes à la recherche d’une conduite un peu plus fun.

Plus électrique que sportive

L’autre partie de la recette GSe concerne le moteur. L’alliance du thermique et de l’électrique n’a une nouvelle fois rien de sportif sur le papier. Car ensemble, le 4-cylindres turbo essence 1.6 de 180 ch et le moteur électrique de 110 ch développent 225 chevaux et 360 Nm de couple. Plutôt léger pour un véhicule pesant 1.700 kg et supposément sportif !

Les performances s’avèrent donc correctes, avec une vitesse maximale portée à 235 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en 7,5 secondes. Sans coller le conducteur au siège à l’accélération ou sur ses reprises, l’Astra GSe offre une bonne polyvalence d’usage, se montrant plus agréable à conduire en mode hybride et surtout en électrique.

Silence de fonctionnement, autonomie réelle d’une quarantaine de kilomètres (batterie de 12,4 kWh) et douceur des commandes rendent le paradoxe du blason GSe d’autant plus évident. Et ce n’est évidemment pas son tarif, à partir de 48 250 € (sans malus) qui changera la donne.

Alors oui, l’Astra GSe est très bien équipée de base mais elle est chère. Plus que les DS 4 E-Tense et Cupra Leon, et presque autant que la Peugeot 308, que la Volkswagen Golf GTE et que la Mercedes Classe A250e, plus dynamiques pour les deux premières et plus efficiente en électrique pour la dernière. 

 
Opel Astra GSe 225 ch en quelques chiffres
Tarifs à partir de 48.250 €
Puissance totale 225 ch
0 à 100 km/h 7,5 s
Vitesse max 235 km/h
Emission de CO2 23-25 g/km
Fiche Technique complète – Opel Astra GSe



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus