News & Reviews

Northvolt pose la première pierre de sa gigafactory en Allemagne

8


Swantje Stein / Reuters

C’est finalement en Allemagne que le Suédois Northvolt, géant mondial de la batterie, a choisi de construire son énorme usine.

Au grand dam des États-Unis, Northvolt a choisi l’État fédéral de Schleswig-Holstein pour enraciner sa gigafactory de batteries. L’inauguration du chantier a eu lieu lundi et de manière insolite. C’est en effet lors d’une traditionnelle partie de pétanque locale, initiée par le vice-chancelier, Robert Habeck, le PDG de Northvolt, Peter Carlsson, et le chancelier Olaf Scholz, qu’a été posée la première pierre de l’usine, fruit d’une subvention de près d’un milliard d’euros accordée par l’État allemand avec une production devant débuter en 2026.

Un projet qui n’était pas gagné d’avance

Ce coup d’envoi marque le commencement symbolique des travaux d’une usine présentée comme l’un des plus grands projets industriels d’Allemagne. Pourtant, lors de son annonce en 2022, sa réalisation ne semblait pas garantie. Bien que Northvolt ait obtenu le financement de l’IPCEI (Projet Important d’Intérêt Européen Commun), des rumeurs de retards, dus au conflit en Ukraine entraînant un prix plus élevé de l’énergie, persistaient à l’automne 2022. De plus, l’Amérique du Nord, ayant aussi octroyé de généreuses subventions à l’entreprise suédoise, l’a parallèlement poussée à annoncer la construction d’une autre usine de batteries au Canada. Mais c’est finalement le chantier de cette dernière qui est actuellement fortement ralenti en raison d’un refus d’implantation émanant des activistes qualifiant le projet d’”affront écocidaire”.

Une aubaine pour le pays de l’ingénierie

L’Allemagne est donc l’heureuse élue de cette nouvelle implantation. Elle a été un choix stratégique pour le groupe qui compte bien utiliser l’énergie éolienne locale produite de manière neutre en CO2. “Avec cette énergie renouvelable, nous visons à produire les cellules de batterie les plus respectueuses de l’environnement au monde pour approvisionner l’industrie automobile” déclare Northvolt qui veut aussi utiliser des eaux usées pour refroidir l’usine et fournir de la chaleur résiduelle pour l’exploitation d’un réseau de chauffage urbain local dans la ville voisine de Heide.

La giga-usine, prévue d’aboutir en 2029, sera aussi une aubaine économique outre-Rhin, en créant notamment près de 3 000 emplois pour produire 60 GWh de cellules de batterie par an, soit de quoi équiper environ un million de véhicules électriques.


À lire aussi
Nouvelle usine de batteries : pour contrer les Etats-Unis, l’Europe valide une grosse aide allemande



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus