News & Reviews

Nio va lancer des voitures électriques abordables pour l’Europe

14


Nio Power - Nio Day 2022

Nio prévoit de lancer une nouvelle marque de voitures électriques à destination du marché européen. Le constructeur chinois voudrait offrir des véhicules ‘zéro émission’ abordables.

Le groupe Nio compte développer son offre de voitures électriques, avec de nouvelles marques en parallèle de son projet initial. Les deux se présentent sous les noms de code Alps et Firefly, qui ne sont pas définitifs.

Dans l’idée, les deux marques viseraient l’Europe, avec le Vieux Continent comme marché initial. Et avec Firefly, Nio espère vendre des voitures électriques à partir de 27 000 euros. Cela lui permettrait de se mesurer à la future Volkswagen ID.2, ou encore à la possible Tesla Model 2.

« En Europe, il y a définitivement une demande plus grande pour des plus petits véhicules », a déclaré William Li. Le PDG du groupe Nio explique que cette marque « débuterait en Europe et s’étendrait à d’autres marchés, dont la Chine ».

« Pour les voitures compactes, la proportion du coût de la batterie sera plus importante que pour une autre voiture. Mais ce défi est universel, il ne concerne pas seulement Nio. D’autres modèles compacts en Europe sont confrontés à un défi similaire. »

« Il s’agit d’une question de concurrence, et la concurrence est toujours relative. Si nous pouvons surpasser d’une manière ou d’une autre les caractéristiques du produit et ce que Nio représente, avec notre réseau et d’autres services, si l’expérience globale que nous pouvons offrir aux futurs utilisateurs européens est meilleure dans certains domaines, alors nous pourrons établir notre compétitivité, et nous pourrons obtenir notre part du gâteau. »


À lire aussi
Nio ET5 : premières livraisons de la berline électrique en Europe avant le break

Garder les avantages de Nio

Alps serait aussi une marque qui se destinerait au marché européen, elle aussi offrant des voitures électriques. On peut en revanche imaginer que ses véhicules seraient plus dans un haut de gamme.

Nio offrirait aux deux nouveaux constructeurs sa technologie d’échange de batteries. Cela permettrait de changer de batterie en moins de cinq minutes, mais pas dans les stations de Nio.

En effet, Alps et Firefly offriraient des voitures au gabarit réduit, ce qui les empêcherait d’utiliser les infrastructures déjà en place. Il faudrait ainsi construire un tout nouveau réseau de stations d’échange de batteries pour ces deux firmes.

Pour réduire les coûts et se tenir à ses objectifs tarifaires, Nio fabriquerait en revanche ces nouvelles voitures en Chine. Il construirait ainsi une usine pour Alps et Firefly dans la province d’Anhui. Li annonce que son groupe cherche des partenaires pour ces deux marques, et que la production ne débutera que lorsque la marque Nio aura elle-même atteint un certain volume de ventes.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus