News & Reviews

mieux que sa sœur jumelle ?

9


Deux ans après son lancement, la Mazda2 Hybrid profite d’une petite mise à jour à la sauce Kodo. Un lifting nécessaire pour cette Toyota Yaris rebadgée, qui s’intègre aujourd’hui un peu mieux au sein du catalogue Mazda.

Cela vous a peut-être échappé mais depuis mars 2022 la marque de Hiroshima propose deux Mazda2 à son catalogue. L’une sort directement des usines du constructeur et plait toujours autant, notamment pour son esprit raffiné ainsi que par son tarif d’accès. Nous y reviendrons. La seconde, baptisée Mazda2 Hybrid, n’est en fait qu’une Toyota Yaris rebadgée, fruit du partenariat conclu en 2015 entre les deux marques japonaises. L’objectif pour Mazda était d’étoffer son offre hybride à moindre coût. Une stratégie assez courante de nos jours, que l’on peut notamment observer entre la Renault Clio et la Mitsubishi Colt par exemple.

Bon à savoir : anticiper l’achat et la revente.

Il est possible de connaitre la valeur de revente ou de reprise de votre véhicule grâce à la cote auto Turbo de votre Mazda Mazda 2, l’alternative à la côte Argus.

Pourquoi deux Mazda2 au catalogue ?

La stratégie adoptée par Mazda semble bel et bien pertinente puisque depuis son lancement en mars 2022, la Mazda2 Hybrid s’est écoulée à pas moins de 20.000 exemplaires en Europe. En France, le mix des ventes 2023 est également assez explicite puisque le constructeur a vendu davantage de Mazda2 Hybrid (1.280 unités) que de Mazda2 (811 unités). Les objectifs 2024 confortent encore la démarche avec une prévision de respectivement 1.600 et 700 exemplaires (dont 60% aux particuliers).

Les deux modèles révèlent en effet une bonne complémentarité. La Mazda2 « by Mazda » continue de séduire par son élégance intérieure, l’agrément de son quatre cylindres atmosphérique (hybridation légère) et ses tarifs démarrant dès 20.500 euros. Une offre très compétitive de par son prix attractif. La Mazda2 Hybrid est quant à elle plus courte de 12 cm (3,94 m). Elle propose une motorisation davantage dans l’air du temps, avec une mécanique hybride reconnue et éprouvée. Mais elle facture ses prestations à partir de 25.350 euros.

Qu’est ce qui en fait une Mazda ?

Ce qui nous intéresse surtout aujourd’hui concerne la mise à jour dont profite la Mazda2 Hybrid. Face à la version 2022, les boucliers avant et arrière sont redessinées selon l’esprit « Kodo design ». Pas de véritable révolution comme vous pouvez le constater, puisque l’on reconnait toujours clairement les origines de la citadine japonaise. Mais un œil averti distinguera néanmoins l’ADN Mazda, un peu moins exubérant que celui de sa sœur jumelle. 

Un petit air de famille au moins, puisque la modification majeure concerne simplement la forme de la calandre, qui s’harmonise un peu mieux avec les autres modèles du catalogue. A l’arrière le lifting est encore plus léger, avec des optiques désormais nettement distinctes grâce à un élément couleur carrosserie. Ajoutez à cela de nouvelles jantes de 17 pouces sur les niveaux de finitions supérieurs. Et voilà !

Comparatif Ford Fiesta / Mazda 2 (Emission Turbo du 13/12/2009)

A bord au contraire, les évolutions concernent surtout le niveau de finition d’entrée de gamme nommé « Prime-line » qui accueille de série un nouvel écran de 9 pouces compatible Apple CarPlay et Android Auto, ainsi que quelques connecteurs USB-C. On note également que les aides à la conduite sont étoffées avec un système de pré-collision, un avertisseur de franchissement de ligne et un régulateur de vitesse adaptatif avec reconnaissance des panneaux de signalisation.

Mais c’est en finition haut de gamme « Homura Plus » que la citadine japonaise impressionne avec son bloc d’instrumentation de 12,3 pouces couplé à un écran central de 10,5 pouces et un affichage tête-haute. L’ensemble baigne de lumière grâce à un toit vitré panoramique. Cela permet d’apprécier la très belle sellerie cuir-vinyle et les matériaux moussés qui composent le mobilier. Mais il faut aimer le noir, car l’ensemble reste assez austère. Tout comme à bord de la Toyota Yaris, puisque seul le logo apposé sur le volant diffère…

Rien de neuf côté habitabilité évidemment, avec un espace aux jambes assez limité à l’arrière, malgré un bel empattement de 2,56 m. Celui-ci profite principalement au coffre finalement, offrant un volume de chargement de 286 litres (soit +31 litres vs Mazda2).

Quoi de neuf volant en main ?

C’est bien là que la bât blesse selon moi. La Mazda2 Hybrid repose sur l’excellente plateforme de la Toyota Yaris. Mais j’aurais apprécié que Mazda se penche un peu sur le châssis, pour apporter sa propre vision dans le domaine, avec quelques réglages différents. Un peu plus de souplesse au profit du confort ? Il n’en est rien. La Mazda offre toujours rigoureusement les mêmes sensations de conduite que la Yaris, dynamique et très agile.

En outre, elle continue de partager la même mécanique forte d’un trois cylindres 1.5 litre hybrid CVT, faisant figure de référence dans la catégorie en termes de sobriété, avec une consommation en cycle mixte homologuée entre 3,8 et 4,2 litres / 100 km correspondant à des rejets de CO2 situés entre 87 et 97 g/km en fonction du diamètre des jantes choisies. Toutefois, contrairement à la Yaris proposée en 116 ch et récemment 130 ch (lire notre essai), la Mazda2 Hybrid se contente du bloc électrique d’entrée de gamme délivrant 80 ch (59 kW).

Ainsi, l’agrément reste bien au rendez-vous, au travers d’un fonctionnement privilégiant le mode 100% électrique à chaque démarrage et à bas régimes. La boîte à variation continue assure quant à elle une douceur optimale, tant que l’on ne sollicite pas trop la mécanique. Et au final l’appétit reste très mesuré au regard de notre consommation mesurée à 3,9 l/100 km en ville et 5,8 l/100 km sur autoroute. En revanche, la Mazda2 Hybrid ne profite pas des dernières optimisations apportées par Toyota (notamment niveau batterie), permettant de rivaliser au mieux avec la concurrence du segment.

Difficile dans cette situation de justifier ses tarifs démarrant à partir de 25.350 euros, face à une Renault Clio E-Tech de 145 ch proposée dès 23.800 euros. Voire même qu’une Peugeot 208 Hybrid 100 ch délivrant des performances similaires (4,5 l/100 km en mixte et un 0 à 100 km/h en 9,8s) pour 23.350 euros. 

Le plus dur sera certainement d’expliquer à la clientèle la différence de prix face à la Toyota Yaris elle-même, affichée à 24.450 euros en 116 ch, même si l’explication repose sur une dotation en équipements différente selon les finitions et options…

Titre fiche technique

Fiche technique

Fiche technique

Modèle essayé : Mazda2 Hybrid (2024) Homura Plus
Dimensions L x l x h 3,94 x 1,75 x 1,50 m
Empattement 2,56 m
Volume mini / maxi du coffre 286 – 935 litres
Poids à vide 1.190 à 1.210 kg
Moteur Trois cylindres 1.490 cm3 de 92 ch + bloc électrique de 59 kW (116 ch au total)
Boîte de vitesses CVT
0 à 100 km/h 9,7 s
Consommation mixte WLTP 3,8 – 4,2 l/100 km
Emissions de CO2 87 à 97 g/km (en fonction des jantes)
Malus Aucun
Tarif Modèle essayé : 33.250 euros



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus