News & Reviews

MG dévoile son roadster électrique Cyberster

82


Au Salon de Shanghai, MG a officiellement présenté la version de série du Cyberster, un roadster électrique.

Si MG bat pavillon chinois, son propriétaire SAIC n’a pas totalement oublié son glorieux passé anglais. La preuve, pour fêter les 100 ans de MG, il a décidé de remettre dans la gamme une silhouette qui a fait la notoriété de la marque : le roadster à capote souple. Avec le Cyberster, MG se dote ainsi d’un produit important pour son image, qui devrait booster la notoriété de sa nouvelle gamme en Europe.

Comme le nom le suggère, le Cyberster est bien ancré dans son époque. Alors que d’autres marques présentent en ce moment leurs ultimes sportives thermiques, MG a opté pour le tout électrique. Ce qui a un avantage et un inconvénient. L’avantage, c’est la puissance que l’on peut obtenir avec ces motorisations. L’inconvénient, c’est le poids de la batterie. La marque n’a toutefois pas donné d’informations techniques pour l’Europe.

Mais MG aurait opté pour une grosse batterie afin d’avoir une belle autonomie. La masse serait donc conséquente, loin de ce que peut proposer une Mazda MX-5, pour qui plus c’est léger, mieux c’est. Les accélérations du Cyberster s’annoncent décoiffantes, mais est-ce que le véhicule sera agile sur petites routes ? Il faudra bien sûr en prendre les commandes pour le savoir.


À lire aussi
MG 4 ou Citroën C4 : quelle est la meilleure offre pour une compacte électrique pas chère ?

Côté look, le Cyberster ne fait pas spécialement dans le néo-rétro, même si sa formule de petit cabriolet à capote souple a, à elle seule, un goût d’ancien temps, tant c’est devenu rare. Les galbes et le capot qui plonge évoquent aussi les précédents roadsters de MG. A l’arrière, on remarque le clin d’oeil à l’Union Jack pour la forme des feux.

L’habitacle se veut moderne, même si là aussi, un esprit d’ancien temps se retrouve avec un poste de conduite dessiné autour du conducteur, une épaisse poignée de maintien au niveau de la console centrale faisant office de frontière symbolique avec le passager. Le pilote a face à lui un large écran. Sur des protos surpris en Chine, il y avait un volant façon « Yoke » de Tesla, c’est à dire sans jante pour la moitié supérieure. Mais on aperçoit finalement sur les images officielles un volant classique.

S’il a déjà fait ses débuts dans le cadre du Salon de Shanghai, le MG Cyberster arrivera chez nous en 2024. Il est trop tôt pour avoir des prix, les commandes seront ouvertes en milieu d’année prochaine ! MG est réputé pour ses tarifs agressifs. C’est toutefois moins évident de casser les prix avec un véhicule de niche doté d’une fiche technique de sportive. Mais on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus