News & Reviews

MATCH – Dacia Duster vs MG ZS, qui est le meilleur des SUV les moins chers ?

52


Deux voitures familiales neuves vendues à partir de moins de 20 000 euros, c’est la promesse des Dacia Duster et MG ZS. Lequel des deux SUV les moins chers du marché est le meilleur ? Réponse dans notre comparatif.

Inutile de présenter le Dacia Duster, le Roumain est tout simplement le SUV le plus vendu aux particuliers l’année dernière. Un énorme succès commercial qui dure depuis sa sortie en 2010 et qui s’explique par ses tarifs contenus, son sens de l’accueil et sa polyvalence.

Une recette miracle qui a fait des envieux. Et notamment le constructeur MG qui n’a pas hésité à se placer sur le même segment avec son ZS débarqué de Chine l’année dernière en version thermique.  
Pour séduire le public, les deux véhicules ont opté pour des styles bien distincts : le côté aventurier pour le Dacia Duster dans une finition Extreme caractérisée par ses éléments de carrosserie avec décalcomanie, ses barres de toit, sa teinte spécifique ainsi que sa nouvelle identité de marque.

Le MG ZS joue quant à lui la carte du SUV urbain branché, un peu plus chic aussi avec sa peinture rouge (seule option disponible au catalogue de la finition Luxury), ses chromes et ses équipements de série, plus nombreux que sur le Duster. Le sino-anglais peut notamment compter sur une instrumentation numérique (analogique sur le Duster), une caméra 360 degrés ainsi que des aides à la conduite.

Le Duster réplique par la climatisation automatique de série et un écran multimédia plus grand, mais surtout beaucoup plus facile et ergonomique à utiliser. Sinon, les deux véhicules sont compatibles AppleCarPlay et AndroidAuto, et sont équipés d’un régulateur de vitesse.

Au coude à coude

Si le MG prend un petit avantage en matière de présentation intérieure et de qualité des matériaux, nettement plus flatteurs à l’œil et au toucher, le Duster contre-attaque une nouvelle fois avec un tarif inférieur à équipements quasi équivalents grâce à son malus neutre en version GPL (21 300 € contre 20 990 € + 1 386 € de malus pour le ZS). Des prix imbattables face à la concurrence !

Mais l’un des critères de choix de ce type de véhicule, c’est bien sûr l’habitabilité et la modularité. Et force est de constater que chacun tire son épingle du jeu. Plus long (4,34 m contre 4,32 m et avec un empattement plus généreux 2,67 m contre 2,58 m pour le ZS), le Duster se montre à peine plus logeable à l’arrière avec légèrement plus d’espace aux jambes mais une meilleure garde au toit obtenue par sa hauteur supérieure (1,69 m contre 1,65 m pour le MG).

Pour le coffre en revanche, c’est le ZS qui est devant d’un cheveu (448 litres contre 445 litres), une valeur qui s’inverse très largement une fois les banquettes rabattues puisque le Roumain culmine à 1 485 litres de volume de chargement contre 1 166 pour le ZS.

Un seul vainqueur sur la route

Avec un prix d’appel à moins de 20 000 euros, il ne faut pas s’attendre à des miracles en termes d’expérience de conduite chez nos deux SUV les moins chers du marché. Le ZS se démarque par sa douceur de fonctionnement, son excellente insonorisation et son confort de roulement. Exagérément souple, sa suspension occasionne de très nombreux mouvements de caisses en virage pendant que sa direction manque très largement de précision. Il se montrera donc beaucoup plus à l’aise en ville. De son côté, le Duster joue à fond la polyvalence. Avec sa bonne tenue de route et son confort, il passe entre les gouttes de ce qu’on peut reprocher habituellement à des véhicules low-cost.

Evidemment, tout n’est pas parfait chez nos deux SUV à petits prix et quelques imperfections peuvent décourager les acheteurs. Le ZS souffre par exemple d’une association moteur-boîte vraiment perfectible ; les 111 ch du 3-cylindres turbo essence (160 Nm de couple) peuvent suffire en ville et sur voie rapide mais dès qu’il s’agit d’accélérer, l’étagement de la boîte manuelle à 5 rapports est infiniment long. Un choix assumé de la part d’MG afin de compenser l’absence de 6ème rapport et de contenir les émissions de CO2, et donc le malus. Malheureusement, cela implique de constamment faire tomber un rapport pour relancer la machine, et donc de consommer plus de carburant (9,5 litres relevés en moyenne aux 100 km).

De son côté, le Duster se montre plus économe (6,9 litres aux 100 km relevés sur le même parcours) et surtout permet de parcourir de plus longues distances grâce à sa bicarburation essence/GPL. Le tout sans forcément se montrer plus lent malgré un moteur légèrement moins puissant mais plus coupleux (100 ch et 170 Nm de couple).



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus