News & Reviews

Malgré la tourmente, Fisker ouvre une deuxième concession en France

10


Le 8 mars 2024, la deuxième concession française de Fisker ouvrira ses portes à Lyon malgré les difficultés que le constructeur américain rencontre encore.

Un mauvais karma ? 

Il aurait peut-être dû éviter de la baptiser ainsi. Depuis la sortie de sa voiture “Karma” en 2012, la marque est frappée par une série de revers. La vente de ce véhicule fût un échec retentissant. De plus, Fisker a été durement touché fin 2012 par l’ouragan “Sandy”, qui a détruit 338 Karma (soit la totalité des voitures qui étaient destinées à l’Europe). Quelques mois plus tard, en 2013, la marque a fait faillite. Elle a été rachetée depuis par le groupe chinois Wanxiang. L’entreprise semblait avoir accepté son sort en fermant ses portes.

Cependant, Henri Fisker n’a pas laissé la situation l’abattre complètement. Malgré les difficultés, il a décidé de donner une nouvelle chance à son entreprise. Ainsi, en 2016, il a relancé l’activité sous le nom de Fisker Inc. Le défi était de taille, rivaliser avec Tesla, mais la qualité ne semble toujours pas au rendez-vous, et de nombreuses plaintes d’utilisateurs ont refait surface.

La sortie du Fisker Ocean en 2023 devait être prometteuse, néanmoins, des freins défectueux, des pertes de puissance soudaines, ou encore des clés qui les enferment à l’intérieur du véhicule, un capot qui se soulève soudainement sur l’autoroute, des capteurs de sièges qui ne détectent pas la présence des passagers, tout paraît indiquer que ce Fisker Ocean continue de subir les conséquences d’un mauvais karma.


À lire aussi
Fisker débute les livraisons de son modèle d’entrée de gamme, l’Ocean Sport

Fisker n’a pas dit son dernier mot

Le constructeur refuse de se laisser dominer par ses échecs passés. Pour gagner en visibilité, il est parti à la recherche de distributeurs partenaires. Il en a trouvé un deuxième à Lyon, après EVE – Espace Véhicule Électrique à Toulouse. La nouvelle concession sera inaugurée le 8 mars 2024, elle accueillera ses clients au sein du nouveau site de Jean Lain Mobilités. Il s’agit d’ailleurs du deuxième partenaire de Fisker à ouvrir ses portes en Europe.

Le groupe Fisker reste donc déterminé et cherche à élargir sa présence en France. Avec son Ocean, qui fera d’ailleurs l’objet d’un essai prochainement publié sur Automobile Propre, le constructeur américain est confiant : cette fois-ci sera la bonne. Avec une autonomie WLTP de 707 km, il offre la plus grande autonomie de tous les SUV électriques commercialisés en Europe. L’objectif de ce déploiement est de permettre au constructeur d’offrir une expérience de marque de proximité grâce à une meilleure présence locale.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus