News & Reviews

L’ogre BYD a démarré la construction d’une usine de batteries moins chères

21


BYD Seagull (2023)

C’est officiel : la construction de l’usine de batteries sodium-ion de BYD a démarré. Elle va sortir de terre à Xuzhou, une ville située à mi-chemin entre Pékin et Shanghai.

BYD accélère sur les batteries sodium-ion

Le chinois BYD se lance dans un chantier de taille : la construction d’une usine de batterie sodium-ion. Le constructeur envisage d’équiper certains de ses modèles électriques avec ses batteries moins coûteuses. La firme de Shenzhen promet depuis bientôt un an des batteries de ce genre pour sa petite Seagull. Mais ce projet n’a toujours pas abouti. Avec cette nouvelle usine, BYD sera bientôt en capacité de devenir le plus grand constructeur automobile à proposer des véhicules équipés de batteries sodium-ion.


À lire aussi
Le chinois BYD est le roi des ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables

Avec un investissement global de 10 milliards de yuans (environ 1,3 milliard d’euros) et une capacité de production annuelle de 30 GWh, BYD veut frapper fort. La cérémonie d’inauguration a eu lieu le 4 janvier dans la ville de Xuzhou. L’occasion de célébrer la pose de la première pierre. Findreams Battery, une filiale de BYD, s’est associée à un autre géant chinois : Huaihai Group. Ensemble, ces deux entreprises veulent faire de Xuzhou « un centre mondial de production de batteries sodium-ion ».

Quels sont leurs avantages et inconvénients ?

C’est la deuxième coopération entre BYD et Huaihai Group. Les deux firmes chinoises collaborent déjà pour ma construction d’une usine de batteries « standard », un site dédié à des batteries lithium-fer-phosphate (LFP). BYD ne sera pas le premier constructeur chinois à commercialiser une voiture électrique fonctionnant avec une batterie sodium-ion. Le tout premier véhicule de ce genre existe déjà depuis quelques jours. Il s’agit de la JAC Yiwei EV dont le constructeur est détenu à 50 % par Volkswagen.

Le 27 décembre 2023, JAC a annoncé que ses premiers modèles équipés d’une batterie sodium-ion étaient sortis des chaînes de production. Comme BYD, JAC s’est beaucoup investi dans la recherche et le développement de batteries sodium-ion. De nombreux constructeurs chinois misent sur cette technologie pour « révolutionner l’industrie des voitures électriques ». Ces batteries offrent plusieurs avantages : elles sont moins chères, n’utilisent pas de lithium et ne nécessitent pas non plus d’autres métaux précieux.


À lire aussi
Renault entame la production de voitures électriques à la batterie révolutionnaire

Elles affichent également de meilleures performances par temps froid. Dernier point, leur taux de décharge est plus lent. Sur le papier, c’est vraiment positif. Toutefois, elles ont une densité énergétique plus faible et un taux de charge légèrement plus lent que les batteries qui fonctionnent au lithium. Deux caractéristiques qui les pré-destinent plutôt aux petits modèles électriques ou aux deux-roues.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus