News & Reviews

Les voitures électriques de Volkswagen attaquées en justice

0


Créée pour désigner l’ensemble de la gamme électrique, la marque ID. de Volkswagen fait l’objet d’un litige en Allemagne. L’entreprise Identytec, ancien fournisseur de Volkswagen, utilise cet acronyme depuis plus de 15 ans et estime que le constructeur allemand s’en est largement inspiré.

Identytec attaque Volkswagen sur la marque « ID. »

Identytec, une entreprise allemande spécialisée dans l’innovation, a intenté une action en justice contre Volkswagen. Dans le communiqué de l’entreprise, on peut lire ceci : « le groupe Volkswagen, qui était l’un de nos clients, a acheté certains de nos produits étiquetés avec la marque ID. et peut difficilement prétendre ne pas avoir eu connaissance de notre utilisation de cet acronyme ».

Les marques ID.Connector, ID.Shelf, ID.Tag, ID.Add, ID.Weigh, ID.Laser et ID.Track ont notamment été utilisées par Identytec depuis 2013. Quelques années plus tard, la Volkswagen ID.3 a fait son apparition sur les routes. Le premier modèle de la gamme ID. a été commercialisé en 2019 et Identytec est convaincu que Volkswagen lui a piqué son acronyme.


À lire aussi
Le Pape passe à la voiture électrique

Volkswagen avait déposé une demande de marque en novembre 2017. Identytec explique avoir tenté de trouver un accord avec la firme de Wolfsburg, mais les discussions n’ont pas abouties. C’est pour cette raison que l’affaire se retrouve aujourd’hui devant les tribunaux allemands. En réalité, il s’agit plutôt d’une contre-attaque. Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est Volkswagen qui a porté le premier coup.

Le constructeur allemand est-il en tort ?

En septembre 2019, Volkswagen a déposé une première réclamation auprès de l’Office des brevets et des marques contre trois marques appartenant à Identytec. Face à la réalité des faits, les représentants du constructeur ont ensuite reconnu avoir « commis une erreur », car les marques d’Identytec sont effectivement plus anciennes que celles de Volkswagen.

Depuis plusieurs années, Identytec reçoit des messages de la part de ses partenaires et de ses clients au sujet de « la confusion » qui existe entre la gamme ID. de Volkswagen et les produits de l’entreprise. « Cela pourrait laisser penser que nous imitons la série ID. de Volkswagen, alors que ce n’est pas le cas », précise un porte-parole de l’entreprise allemande.


À lire aussi
Volkswagen se met enfin à la charge bidirectionnelle pour ses ID électriques

De son côté, Volkswagen dit « regretter le conflit juridique » avec son ancien fournisseur. La date de l’audience qui aura lieu au tribunal de Hambourg n’a pas encore été fixée. Cette affaire en rappelle une autre entre Audi et Nio. Au cœur du conflit, la dénomination des Nio ES6, ES7 et ES8. Audi a estimé que cela pouvait porter à confusion avec ses propres modèles, les S6, S7 et S8. C’est l’allemand qui l’a emporté sur le chinois.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus