News & Reviews

Les gendarmes encore en galère avec leur Alpine A110

32


Pas de chance pour les bolides d’intervention de la gendarmerie, la pluie est son ennemie et elle a encore mis une voiture hors service dans le sud de la France.

La série noire continue pour les Alpine A110 de la gendarmerie. Le 30 octobre dernier, à Besançon, par un jour où la météo semblait jouer de mauvais tours, un gendarme a perdu le contrôle de sa berlinette alors qu’il se trouvait en plein cœur d’une intervention urgente. Heureusement, cet accident n’a pas fait de blessés et n’a impliqué aucune autre voiture.

Quelques jours plus tard, une vidéo troublante est apparue sur les réseaux sociaux, dévoilant un autre exemplaire de l’Alpine A110 dans un état déplorable. Cette séquence, capturée par un automobiliste près de la ville de Grasse, montre le véhicule d’intervention rapide dans une situation précaire, laissant entrevoir l’ampleur des dégâts.

Pour l’heure, les circonstances exactes de cet incident demeurent floues. Cependant, d’après les images de la vidéo (voir ci-dessous), le conducteur de l’A110 a à nouveau perdu le contrôle de sa voiture, percutant violemment la glissière de sécurité. Le modèle fabriqué à Dieppe semble être dans un état critique, sa face avant est méconnaissable, témoignant de l’impact violent. Il est fort probable que le véhicule soit déclaré irrécupérable vu l’ampleur des dommages subis.

Les conditions météorologiques étaient défavorables au moment de l’accident, avec une pluie battante et une route détrempée. Il semble donc que l’Alpine A110 de la gendarmerie ait simplement glissé sur la chaussée, soulignant les défis que peuvent rencontrer les pilotes de VRI dans de telles circonstances.

Ce triste épisode marque le troisième accident impliquant la berlinette française en un laps de temps relativement court. À ce rythme, la Brigade d’Intervention Rapide risque de se retrouver sans bolides opérationnels pour intercepter les chauffards en grand excès de vitesse sur les autoroutes françaises.

Il est également intéressant de noter que les Alpine A110 des gendarmes sont équipées d’un moteur quatre cylindres développant une puissance de 252 chevaux. Toute cette puissance est transmise aux roues arrière, ce qui peut poser question quant à la stabilité de ces véhicules dans des conditions routières difficiles



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus