News & Reviews

Les carburants vendus à perte, c’est pour décembre !

46


Face à la hausse des prix à la pompe, l’Etat a annoncé que les distributeurs pourront bientôt vendre leurs carburants à perte. Le texte de loi devrait être examiné courant octobre pour une mise en place début décembre, et pour six mois.

Après le secteur privé, le public s’active pour faire face à la flambée des prix à la pompe. Dans un entretien accordé au journal Le Parisien – Aujourd’hui en France, Elisabeth Borne a annoncé que « les gros industriels » seraient autorisés à vendre le carburant à perte. Pas de nouvelles aides directes du gouvernement donc, comme l’avait déclaré la Première ministre en août dernier.

Mais en permettant légalement aux distributeurs de commercialiser leurs carburants à perte, le gouvernement tente d’alléger la facture des usagers. Cette pratique, interdite depuis 1963 pour des questions de concurrence, pourrait être autorisée à partir du 1 décembre, et cela pour six mois.

C’est en tout cas ce qu’a annoncé Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, invité de Télématin sur France 2.

Pourquoi vendre à perte ?

Mais alors, ça change quoi dans les faits ? Déclaration probablement plus politique que réaliste, Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, a déclaré « on parle quasiment d’un demi-euro potentiellement en moins par litre ».  

Pour le moment, difficile d’estimer la réelle baisse mise en place, mais nul doute que les distributeurs vont s’engouffrer dans la brèche. Car pour eux, l’argument est surtout marketing. En proposant un tarif à perte, les enseignes se serviront du carburant comme un produit d’appel. Attirer les usagers aux pompes, pour espérer remplir les rayons des supermarchés.

En attendant décembre et la mise en place de cette action, plusieurs chaînes de magasins y vont déjà de leur ristourne. Intermarché et Casino proposent le carburant à prix coûtant, certains week-end.

Du côté de TotalEnergies, le plafonnement des prix à la pompe à 1,99 le litre, et cela même au-delà de 2023, « tant que les prix resteront élevés ». 
 



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus