News & Reviews

Les activistes écologiques d’Extinction Rebellion s’en prennent à une voiture électrique

11


Des activistes écologiques ont été expulsés du salon automobile de New York après avoir renversé de l’huile sur un Ford F-150 Lightning. Ils estiment que les voitures électriques ne permettront pas de résoudre la crise climatique dans laquelle nous nous trouvons.

Un Ford F-150 Lightning aspergé d’huile

Pour le groupe Extinction Rebellion, les voitures électriques ne suffiront pas à éviter une catastrophe climatique. Des activistes américains s’en sont pris à un Ford F-150 Lightning à l’occasion du salon automobile de New York. Ils ont renversé de l’huile sur le pick-up électrique pour faire part de leur mécontentement et montrer leur désamour pour les gros modèles, même ceux avec des batteries.

Leur slogan : « pas de voitures électriques sur une planète morte ». Les manifestants ont rapidement été expulsés du salon. Dans leur déclaration officielle, ils expliquent qu’ils ne protestent pas contre les passionnés d’automobile, mais « contre les décisions politiques en matière d’infrastructures qui font que des millions d’Américains n’ont pas d’autre choix que d’acheter des voitures ».

Des activistes écologiques anti-voitures électriques ?

Mais ils critiquent tout de même l’industrie des véhicules électriques. Mark Graham, un militant du groupe Extinction Rebellion qui a participé à l’action, explique que « les voitures électriques ne s’attaquent pas aux problèmes fondamentaux de l’industrie du transport ». Selon lui, ces véhicules remplacent un moyen de transport polluant par un autre.


À lire aussi
L’usine Tesla de Berlin à l’arrêt à cause d’un incendie d’origine criminelle

Les activistes estiment que la fabrication des électriques nécessite d’énormes quantités de ressources naturelles comme l’acier, dont la production est responsable de 11 % des émissions mondiales de CO2. Le groupe affirme également que la production des voitures électriques « est plus émettrice en carbone que celle des véhicules traditionnels ». C’est vrai, mais sur l’ensemble de leur durée de vie, les électriques compensent.

Malgré cela, les activistes affirment que « le passage aux véhicules électriques ne permettra pas de répondre à l’urgence climatique à laquelle nous sommes confrontés ». Ils militent pour le développement de voitures électriques plus petites ainsi que pour le développement des transports publics.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus