News & Reviews

Le Tesla Cybertruck est déjà la voiture de la décennie pour Valentin

13


Aperçu du Cybertruck // Photographie : Tesla

Automobile-Propre fait le bilan de 2023 ! Chacun leur tour, les membres de la rédaction partagent coups de coeur et coups de gueule… et commencent à jeter un oeil sur 2024. Top départ de la récap avec Valentin.

La voiture qui a marqué 2023 : le Tesla Cybertruck

Le Tesla Cybertruck, sans hésiter ! C’est le modèle qui marquera la décennie 2020 selon moi. Avec son pick-up 100 % électrique, Elon Musk frappe fort et révolutionne l’industrie automobile. J’ai bien conscience que le Cybertruck est une voiture qui divise. A-t-on vraiment besoin d’un monstre de presque 6 mètre de long et plus de 2 mètres de large ? La réponse serait plutôt non. A-t-on besoin d’un véhicule avec une carrosserie capable de nous protéger d’une flèche ou d’une balle ? Là aussi, la réponse serait plutôt non. Pourtant, j’adore ce Cybertruck. C’est la représentation de la voiture du futur dans l’imaginaire collectif. Comme l’était la DeLorean DMC-12 en son temps. Je souhaite juste au Cybertruck une durée de vie plus longue que celle de la voiture dessinée par le grand Giorgetto Giugiaro dans le sonnées 70.

Mon coup de coeur 2023 : la Microlino

J’ai envie de retenir la Microlino, ce pot de yaourt avec un moteur électrique. L’héritière de l’Isetta des années 50. Un petit modèle particulièrement réussi. La « Bubble car », comme disaient les anglais, est fabriquée à Turin. Elle est sympathique, très bien finie et affiche de belles prestations. Face à ses concurrentes, la Microlino fait même office de référence en termes de qualité de fabrication. Je suis persuadé que la montée en puissance des quadricycles est un axe de développement qui peut permettre aux modèles électriques de se démocratiser en Europe. Notamment dans le Sud et l’Ouest du Vieux continent dans des pays comme la France, l’Espagne et évidemment l’Italie. Une solution de mobilité parfaitement adaptée dans les grandes villes. Il serait même intéressant d’augmenter les aides fiscales pour faciliter leur acquisition. Parce que oui, la Microlino est un poil élitiste.

Mon coup de gueule 2023 : la politique protectionniste de l’Europe

La politique protectionniste de l’Union européenne vis-à-vis des voitures électriques fabriquées en Chine. Voilà un sujet qui fait couler de l’encre et qui divise de nombreux européens. La question est la suivante : faut-il protéger nos constructeurs historiques (Volkswagen, Mercedes, Fiat, Peugeot, etc.) ou favoriser le développement massif des modèles électriques en Europe, quitte à laisser entrer le loup dans la bergerie ? La Commission européenne a fait un choix très clair sur ce sujet. Ursula Von der Leyen estime que les prix des modèles chinois sont « maintenus artificiellement bas par d’énormes subventions publiques ». Ce qui risque d’affecter les ventes des constructeurs européens. De quoi pousser la présidente de la Commission à vouloir taxer les modèles électriques en provenance de Chine.

Sur le fond, la position de l’Union européenne est louable. Même si une telle politique protectionniste n’avait pas été clairement affichée depuis plusieurs années. Je pense surtout que le problème a été pris à l’envers. Si les voitures électriques chinoises menacent de faire un carton en Europe c’est parce que celles fabriquées en Europe coûtent trop cher. Le patron de Volkswagen l’a même reconnu en affirmant que la marque allemande n’était plus compétitive. Je suis d’accord pour protéger les constructeurs européens, mais pas en bridant les marques chinoises qui proposent désormais des véhicules très compétitifs et de grande qualité. Laissons les voitures électriques chinoises réguler la concurrence sur le Vieux continent. Il y aura peut-être de la casse, mais les prix finiront par baisser et les consommateurs seront les grands gagnants.


À lire aussi
Essai – BYD Seal Excellence AWD : la Tesla Model 3 a de quoi s’inquiéter

La voiture que j’attends le plus en 2024 : le DS 8

DS s’apprête à lancer un grand SUV coupé inspiré du concept Aero Sport Lounge : le DS 8. C’est une voiture que j’attends avec impatience pour son design et ses performances potentielles. Un grand modèle qui promet un comportement routier d’exception. Nous savons déjà que le véhicule reposera sur la même plateforme modulaire STLA Medium que celle du e-3008. Si on se fie aux performances du cousin de Peugeot, on peut espérer que le DS 8 soit en mesure d’atteindre les 700 km d’autonomie. J’ai particulièrement hâte de tester ses capacités de recharge. Présentation prévue pour fin 2024.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus